Browsing Tag

recette de cuisine

La recette qui m’a fait craquer : les cookies façon gaufres !

Bonjour-bonjour !

Mardi c’était Mardi gras et j’avais trouvé une super recette à faire ! Moi qui n’ai jamais vraiment la patience de faire des gaufres. Faire une pâte, attendre qu’elle lève et faire les gaufres… Tout ça pour qu’au final les gaufres ne soient vraiment bonnes que chaudes alors qu’ensuite elles perdent tout leur intérêt selon moi ! Bref, les gaufres c’est pas ma grande passion 😀 Donc quand j’ai vu gaufres cookies dans une recette, j’étais trop pressée de la faire et j’ai sauté le pas mardi et j’avais envie de partager la recette avec vous.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Passion bruschettas : mon must eat de cet été

Bonjour-bonjour,

Must eat c’est un peu pompeux quand même. Mais bon, j’étais passée vraiment à côté des bruschettas jusqu’à maintenant et quand je me suis enfin lancée dedans, je suis devenue légèrement accro. C’est grâce à Rachel de Devenez merveilleux que j’ai pu faire ma première bruschetta suite à sa vidéo :

De cette recette, j’ai retenu la base pour préparer le pain. En vérité, n’importe quel pain peut être utilisé pour faire des bruschettas. N’importe quel pain tranché. Il faut couper des tranches suffisamment épaisses pour que la tartine se tienne bien avec les ingrédients dessus. Ensuite on frotte les tranches avec une gousse d’ail et on dépose un filet d’huile (d’olive !) sur toute la surface (en gros).

C’est après que l’on peut s’amuser en faisant les recettes que l’on veut. Ma première recette était directement inspirée de la vidéo ci-dessus. J’ai juste ajouté du chorizo directement sur la tranche. Puis comme Rachel j’ai ajouté alternativement du poivrons coupé tout petit et de la mozza et un petit coup au four. Par contre je n’ai plus les photos… C’était trop bon, on a mangé ça trop vite 😀

J’ai voulu retenter avec des tomates en plus et sur du pain ciabatta mais c’était too much.

(Et pas seulement parce que j’ai renversé la moitié du pot d’herbes de provence dessus ^^). J’aurais dû couper mon ciabatta en tranche et non par le milieu car c’était trop épais ainsi. Mais bon, c’est comme cela que l’on apprend 😀 La tomate était en trop aussi.

Mais j’ai une autre recette excellente avec des tomates.

Bruschettas tomate camembert

  • 4 tranches de pain
  • 1 tomate
  • 8 morceaux de camembert
  • Huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • Des herbes de bouquet garni
  • Du miel (en option)
  • Du poivre

Bruschetta tomate camembert

Fin juillet je me suis retrouvée avec un camembert de Normandie au lait cru pour moi toute seule donc il a fallu que je sois inspirée pour ne pas le perdre ^^ Je me suis donc trouvé un petit pain tranché et j’ai préparé ceci.

On frotte l’ail sur le pain, on met l’huile d’olive (cela permet de garder le pain moelleux et croustillant à la fois). Ensuite tout bêtement on dispose alternativement une tranche de tomate et une tranche de camembert. On assaisonne selon ses goûts avec les herbes et le poivre (pas besoin de sel vu qu’il y a déjà le camembert). Sur une des tartines j’ai rajouté un peu de miel parce que cela va très bien avec le camembert. On met tout cela au four jusqu’à ce que le fromage soit un peu gratiné.

Et bien c’était une véritable régalade ! Rien que le souvenir, j’en ai l’eau à la bouche <3

J’ai cru voir que l’on pouvait faire des bruschettas froides, cela m’intéresse un peu moins. Mais si vous avez des bonnes recettes je suis preneuse 😀 En tous les cas, cela faisait un bout de temps que je n’avais pas posté de recette mais je suis toujours ravie de le faire. Petit coucou à Dadavidov qui m’avait demandé celles-ci ^^

Sioux sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

Courge spaghetti façon gratin de carbonara

Bonjour-bonjour,

Ca fait super longtemps que je n’ai pas posté une recette proprement dite sur mon blog. Mais j’ai eu un tel coup de coeur pour ce plat que j’ai fait mardi que je voulais absolument le partager avec vous. J’adore quand vient l’automne et que l’on retrouve de beaux étals de courges tout azimut chez les commerçants. J’aime beaucoup les soupes de courges mais je trouve ces dernières super chiantes à cuisiner. C’est ma mère qui m’a fait découvrir la très originale courge spaghetti donc quand j’ai vu des belles cagettes remplies de toutes les courges possibles pour 1,50€ pièce j’ai fait les yeux de chat Potté à mon chéri pour qu’on prenne une courge spaghetti. « Mmmmh tu sais moi les courges ça me fait pas rêver ! » CHALLENGE ACCEPTED !

courge spaghetti

Bon je vais commencer par ma mésaventure : quand j’ai ouvert et dénoyauté ma courge j’ai constaté qu’elle était pourrie à l’intérieur sur une moitié. Du coup, je n’ai pu en exploiter que deux tiers mais heureusement il me restait une moitié complète donc j’ai quand même pu faire la présentation que je voulais 😀 Je n’avais pas bien fait attention en la choisissant et du coup c’est vrai qu’elle était abimée à l’extérieur comme vous pouvez le voir sur la photo. Donc choisissez-la bien lisse, ça devrait aller mieux !

Les ingrédients :

– Une courge spaghetti (une petite si c’est seulement pour deux personnes)

– 20 cl de soja cuisine (ou de la crème si vous n’aimez vraiment pas le soja)

– 200g de lardons

– 1 oignon

– du gruyère

– du persil

– un peu d’huile d’olive

– sel, poivre

recette courge spaghetti

 

1. Préchauffez votre four à 190°.

2. Coupez le bout où il avait la queue pour plus de facilité à découper en deux dans le sens de la longueur ensuite 🙂 (C’est l’étape que je craignais le plus mais ça s’est super bien passé.) Enlevez les pépins et les fibres.

3. Disposez  les deux moitiés côté coupé en haut sur une plaque recouverte de papier cuisson pouvant aller au four. Passez un coup de pinceau d’huile d’olive pour éviter que la chair ne sèche. Enfournez pour 45 bonnes minutes. Si la courge est grosse laissez une heure. Vous saurez si elle est cuite en plantant un couteau, s’il s’enfonce et que la chair est moelleuse c’est bon !

4. Pendant que la courge cuit, préparez la sauce carbonara : ciselez l’oignon, mettez les lardons à frire dans une poële puis ajoutez l’oignon. Une fois que l’oignon et les lardons ont un peu doré, ajoutez le soja cuisine, le persil et poivrez. Une fois la sauce bien homogène et après un petit bouillon, réservez.

5. La courge est cuite, sortez-la du four sans éteindre ce dernier et laissez refroidir. Salez un peu la chair. Après 10 minutes, prenez une fourchette, appelez votre copain, mari, vos enfants, votre copine, et étonnez-les en grattant la chair. Les spaghettis se forment c’est magique *.* Ne grattez pas tout tout de suite, ça sera drôle aussi de le faire pendant la dégustation 😉

6. Ajoutez la sauce carbonara, une moitié de la sauce pour chaque moitié de courge. Mélangez un peu dans la courge pour que la sauce imprègne les spaghettis. Parsemez de gruyère pour gratiner. Ré-enfournez pour 15-20 minutes jusqu’à ce que ça gratine.

Tadaaaaaa !

courge spaghetti façon carbonaraVoilà ce que cela donne et comment je l’ai présenté 🙂 Franchement avec un quart de courge chacun, ça nous a suffit avec mon copain. Ca produit pas mal de spaghettis cette bébête. Nous avons adoré tous les deux donc nul doute que cela plaira à toute la famille. Je crois que j’ai tout dit mais n’hésitez pas à me poser des questions si j’ai oublié quelque chose 😀 J’espère que cette recette vous a plu, dites-moi tout !

Sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

Show your lifestyle : Ma vie façon citrouille [Recette de soupe au potimarron]

Bonjour-bonjour,

Je sais je sais je sais, ce n’est pas le show your lifestyle que je devrais rattraper en premier puisque c’est le dernier, celui de cette semaine. Mais bon, c’est surtout celui sur lequel j’ai déjà tout sous la main. Pour cette semaine de la peeeeeeur, Bullélodie et Emotion Wizard nous proposent le thème Halloween. Bon ça ne tombe pas bien parce que je ne fête plus Halloween depuis que je suis sortie du lycée.

Petite je me déguisais et on faisait le tour du village avec le centre de loisirs. On revenait, on mettait tout en commun et à la fin de l’aprèm on repartait avec un sac ENORME de bonbons. C’était trop bien. Au collège et au lycée, je me faisais plutôt une soirée films qui fait peur. Avec des copines, on s’était fait tous les Halloween une fois. Ca faisait peur. Mais depuis pas grand chose, et je ne suis pas vraiment fan des films d’horreur. Parce que mon imagination est trop fertile, du coup, quand une image me marque, elle me hante. J’ai eu la psychose des douches après avoir vu Psychose. J’avais déjà peur du noir avant mais depuis la scène finale de Paranormal activity, ça ne va pas mieux.

Du coup, faute de fêtes d’Halloween à portée de main où je pourrais me déguiser, je ne fête plus Halloween. Mais bon, je ne vais pas vous laisser là-dessus. Et même si ce que je fais est un peu hors-sujet, j’avais envie de vous donner une petite recette de saison : velouté de potimarron. Après tout, le potimarron c’est plus petit que le potiron et la citrouille mais c’est rond et orange et j’aurais pu le creuser pour en faire une petite lanterne.

Voilà la bête. A l’automne, j’aime les légumes de saisons, les courges, butternut et compagnie. Et j’adore la soupe.

Les ingrédients :

1 potimarron

2 grosses pommes de terre

2 cubes de bouillon

1 bouquet garni

1 ou 2 gousse d’ail

La recette :

Lavez bien la peau du potimarron car on le fait cuir avec, elle ramollie complètement à la cuisson. Le plus dur en fait, c’est déjà de couper le potimarron. On le coupe d’abord en deux ou en quatre et ensuite on le vide des pépins et des fils. Puis on le recoupe en cube. On épluche les patates, on coupe en quartiers. On met tout ça dans un fait-tout avec les cubes de bouillon, le bouquet garni et l’ail. On ajoute suffisamment d’eau pour tout recouvrir. Pas besoin de saler, les cubes de bouillons le font.

On laisse mijoter cela pendant 25 minutes à peu près. Une fois que tout est bien cuit, retirez un tout petit peu d’eau et moulez tout cela. Pour servir, avec quelques tranches de chorizo revenus à la poële, ça ajoute un peu de piquant c’est pas mal. Et sinon, j’ai aussi ajouté une cuillère de philadelphia ail et fines herbes.

Velouté de potimarron

Vous aimez la soupe ?

Sioux mes choux <3

N’oubliez pas mon concours cocooning et culturel, Alors Voilà de Baptiste Beaulieu à gagner ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Show Your Lifestyle : Ma vie dans la cuisine (ma recette de makis)

Bonjour-bonjour !

Un nouveau Show Your Lifestyle, yes ! Le rendez-vous de mes chères Bull’Elodie  et EmotionWizard est toujours aussi incontournable pour moi. Même si en ce moment je suis pas très douée pour aligner quelques mots sur mon blog. J’ai pourtant quelques idées en stock (on va parler cheveux, MP3 et magazines prochainement). Bref, il m’est toujours insupportable de ne pas participer au SYL et donc me voilà pour parler miam-miam.

Vous le savez j’adore manger. Je suis énormément gourmande. J’ai mes périodes de goinfreries gamines. Et mes périodes de raisonnable. C’est par cycle.

Je n’ai pourtant commencé à cuisiner que très tard, laissant ma maman et mes soeurs se charger de la popote. Vraiment hein. Faut dire aussi que j’étais trèèèès difficile.

Les mamans de mes copines ne m’aimaient pas beaucoup à cause de ça, c’était toujours un peu casse-tête. Mon principal problème : le poisson. Et ensuite je suis partie en Chine et les repas c’était un peu ça :

Quand vous êtes face à une table luxuriante comme cela, même quand on est difficile, la gourmandise prend vite le dessus et je peux vous dire que j’ai mangé de tout. Le pire que j’ai mangé (ou tenté de manger) ? Des pattes de poules. Immangeables ! (Mais parce que c’était vraiment trop épicé). En dehors de ça j’ai tout adoré, même le poisson. Cela dit, le poisson n’est pas rentré dans mes aliments préférés. C’est aussi en Chine que j’ai découvert les sushis. Et c’est là qu’on entre un peu dans le vif du sujet, ma passion pour la cuisine.

C’est la première vraie recette que j’ai faite, les makis sushis. C’est quelque chose que j’ai fait découvrir avec bonheur à ma famille.

Voici la recette que j’ai toujours utilisé depuis :

Proportion par rouleau :

40g de riz soit du riz spécial sinon le riz rond suffit amplement

1 feuille d’algue de Nori

Des crevettes, du saumon frais ou fumé (je fais au saumon fumé parce que mon père n’est pas très poisson cru)

Avocat ou concombre coupé en lamelles (je préfère l’avocat).

Pour le riz : mélanger une cuillère à café de sucre et une cuillère à soupe de vinaigre (de riz ou le plus léger possible) <==== proportion pour un rouleau aussi.

Que faire avec tout ça ?

Pour faire cuire le riz, je remplis l’eau d’un volume de plus qu’il n’y a de riz et je mets chauffer à feu doux. On arrête quand toute l’eau est évacuée. Surtout on n’égoutte pas et on ne rince pas. C’est pour garder l’amidon du riz, ça aide à ce que le riz colle mieux. Ensuite on rajoute le vinaigre sucré, un vrai délice.

Attendez que le riz refroidisse un peu.

Pour monter le tout, posez la feuille de nori, côté brillant sur la table. Etalez le riz, en laissant deux centimètres sur une longueur. Sur le côté riz, mettez l’avocat et le saumon le long de cette longueur.

Voilà le moment le plus dur : le roulage ! Je sais que tout le monde utilise une natte en bois, moi je fais sans, à la barbare. Plus risqué mais bon, globalement je n’ai pas de problème. Si on y va assez délicatement, il n’y a pas de déchirures.

Laissez quelques heures au frigo puis prenez votre couteau le plus aiguisé pour découper en tranche de l’épaisseur d’un pouce à peu près.

Bon appétit !

Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas posté de recettes. Je ne risque pas de le faire tout de suite car je loge actuellement dans une chambre de FJT avec cuisine commune. Je déteste cela et du coup, je ne cuisine pas. (Je ne vous donnerais pas de détails sur ce que je mange, vous pouvez imaginer le pire !).

Mais sinon globalement, je m’essaye à tout. Ce que je cuisine c’est généralement ce que j’ai envie de manger, c’est comme cela que j’apprends. J’ai hâte de retourner à Tours pour recommencer à faire de bons plats.

A bientôt pour un nouveau SYL.

Bises, sioux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Tell me more !

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OKAY !" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer