Browsing Tag

mode

Beauté et handicap : J’ai tenté le maquillage à l’aveugle avec J’avais pas vu

Bonjour-bonjour,

Pas d’internet, pas de billets de blog ! Logique ! Et malgré tout il faut composer avec l’urgence que je ressens de parler de certains sujets. C’est notamment ce que j’ai ressenti en sortant des portes-ouvertes de J’avais pas vu, une société récente à Tours qui propose des formations et des ateliers beauté et mode pour les personnes en situation de handicap.

Il y a quelques mois, Maria est venu nous parler de J’avais pas vu, sur la page Facebook des Blogueuses de Tours. Je n’avais pas tout compris au début mais nous avons convenu d’un rendez-vous pour qu’elle nous présente de vive voix ce qu’organise la société. J’avais pas vu c’est des ateliers de conseils en image. Ce dont on n’a pas conscience si on n’est pas directement concerné, c’est que ce qui peut nous paraître simple et machinal s’habiller, se maquiller, c’est loin d’être simple pour des personnes handicapées. S’habiller quand on est en fauteuil roulant, se maquiller lorsque l’on est mal-voyant, entre autres. C’est à ces problématiques que s’attaque J’avais pas vu avec des formations et des ateliers mode et maquillage.

Maquillage J'avais pas vu

Les portes-ouvertes se déroulaient donc jeudi dans le joli local rue Edouard Vaillant de la société J’avais pas vu. C’était donc pour moi et pour ma copine Marie-Eve (allez voir son super blog de revues littéraires), l’occasion de découvrir de nos yeux les ateliers qui étaient en démonstration. Il y avait toutes les facettes de ce qu’organise J’avais pas vu.

Atelier mode

Du côté de l’atelier mode, les personnes présentes pouvaient prendre connaissance de vêtements adaptés pour les personnes en fauteuil roulant ou pour ceux et celles qui ont une mobilité réduite (je pense aux personnes âgées par exemple). Notamment la marque Selfia qui est conçue pour cela mais surtout, et cela fait un peu plaisir, il y avait tout en portant de fringues issues de la marque Bonobo, pas conçues pour mais adaptées. Il y avait également une conseillère qui proposait de faire un profil personnalisé pour les personnes qui le souhaitait 🙂

Atelier esthétique avec massage de la main

Il y avait également un atelier massage de mains par cette jeune femme en rouge qui est esthéticienne et formatrice au sein de la structure et dont je n’ai pas noté le nom (#boulet).

Soins syllepse

Nous avons aussi fait la connaissance de la marque Syllepse, une marque bio qui propose des soins selon les couleurs de peau et qui s’est engagée à travailler sur les formats pour qu’ils soient facilement utilisables pour les mal-voyants.

Et enfin l’atelier maquillage. J’avais vraiment hâte d’y assister même si au départ je ne pensais pas y participer. Il faut savoir que J’avais pas vu a élaboré d’une part un protocole pour permettre aux personnes mal-voyantes de se maquiller sans ressembler à un clown et d’une autre part, des produits maquillages adaptés également. Je dis cela avec légèreté mais avant de connaître ces ateliers, je ne m’étais jamais vraiment posé la question de savoir comment on faisait pour se maquiller quand on ne pouvait pas se voir. Des fois, je me dis que je manque de sensibilité, heureusement qu’il existe des organismes comme J’avais pas vu pour provoquer des prises de conscience. Marine, conseillère en image à Toulouse et formée au protocole J’avais pas vu, m’a donc proposé de suivre l’atelier et de tenter de le faire à l’aveugle, pour bien comprendre les difficultés.

A l'aveugle reconnaitre et disposer

Première étape donc, Marine remplit une trousse avec les produits que nous allons utiliser et elle me guide pour les détecter et les disposer dans un ordre précis. Colonne du haut à gauche : il y a donc la base hydratante qui est facilement reconnaissable, le fond de teint, puis le blush et pour finir la poudre. La colonne du bas : le fard à paupière, le mascara puis le gloss. Parmi les produits, le fond de teint et le blush et le mascara et le gloss ont le même format. Pour les distinguer au toucher, il y a un petit strass sur le fond de teint et sur le mascara.

J’ai entendu au court de l’atelier qu’au court de la conception de cette ligne de maquillage, il était ressorti que les utilisatrices ne souhaitaient pas forcément des formats différents pour distinguer mais que le strass était parfait. Mais bon, même si les formats et les produits se distinguent bien, c’est quand même évidemment compliqué de se dire que l’on va retrouver tous ces produits dans la trousse. C’est donc très important de les disposer de manière très ordonnée sur la table ensuite. Pour moi qui bouge tout le temps les produits, qui le pose à l’arrache, c’était pas forcément quelque chose à laquelle j’aurais pensé.

Ensuite donc, Marine m’a montré sur une moitié du visage comment faire. On a utilisé une éponge humide pour avoir juste ce qu’il faut de matière. Les produits J’avais pas vu sont conçus en plus avec des teintes très pointues pour éviter les démarcations. Le mascara est transparent pour éviter de s’en mettre partout au cas où l’on se manque et pareil, le gloss est légèrement teinté mais si on déborde on ne ressemble pas à un clown.

L'épreuve du gloss à l'aveugle

Contrairement à ce que je pensais, les deux moments où j’ai le plus galéré c’est avec le fard à paupières (j’ai d’abord visé le nez, oupsie) et le gloss (on vote tous pour dire que les mentons glossy-glossy c’est pas magique). Le mascara par contre ça a été, les yeux fermés ^^ Pour retrouver les produits sur la table, ça allait aussi mais c’était quand même un peu stressant, j’avais peur de mettre du désordre.

Le protocole de maquillage de J’avais pas vu porte sur la façon de se saisir du produit, d’astuces pour éviter l’excédent et bien sûr l’application du produit. Le résultat, comme vous allez pouvoir le voir, est super 🙂

résultat après la séance de maquillage j'avais pas vu

Pour moi qui galère à me mettre du blush, j’ai d’ailleurs l’intention de reprendre quelques trucs 😉 Marine a été une super conseillère, patiente et rigolote. J’ai appris des astuces qui me serviront à moi mais qui, je m’en suis rendu compte, permettent vraiment de se maquiller sans crainte de se rater. Et quand j’ai vu à quel point les personnes aveugles ou mal-voyantes qui sont venus à l’atelier sont ressorties rayonnantes, ça fait tellement tellement plaisir <3

Je pense que les ateliers peuvent vraiment aider à reprendre confiance en soi. Ces portes-ouvertes ont été un vrai bon moment d’humanité pour moi et cela me tient vraiment à coeur d’en parler car il me semble important que la beauté et la mode soit accessible à tous. Avec des initiatives comme J’avais pas vu, on peut faire avancer les choses.

Avez-vous déjà entendu parler de ce genre d’ateliers ? N’hésitez pas à les partager ici et à partager cet article car il pourrait intéresser votre entourage. Voici le facebook et le site J’avais pas vu. Je vous recommande également l’association Chouette ton look qui s’attarde aussi sur la mode et la défficience visuelle 🙂

Sioux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Zigzag créations, l'aventure d'une Tourangelle à la Fashion Week de Paris

Bonjour-bonjour,

Il faudrait que vous suiviez mon blog depuis son tout-début pour vous rappeler de Zigzag créations. J’étais en pleine folie des boxs et j’ai fait la connaissance de Noémie, jeune créatrice tourangelle, qui lançait la sienne : La Zigzagbox. J’ai continué de suivre Noémie par la suite et c’est comme ça que j’ai vu plein de photos de la Fashion Week de Paris défiler sur sa page, voyez vous-même :

Défilé de Zigzag Créations à la Fashion week

Défilé de Zigzag Créations à la Fashion week

11050215_822920181088432_8642741794281264366_o

J’ai donc interrogé Noémie sur sa participation à ce grand événement que même une noob de la mode comme moi suit de loin. Je vous la fais façon interview, ça sera plus clair 😀

Comment tu en es arrivée à défiler pour la Fashion week ?

Lorsque j’ai été contacté pour la Tiffany’s fashion week, cela faisait déjà presque une année que j’avais mis mon activité en suspens par manque de clientèle donc sur le moment je n’y ai pas cru ! L’ambassadrice de l’événement m’a expliqué qu’elle m’avait trouvé sur le net je me suis laissé tenter et j’ai ressorti les machines à coudre.

Quel est ton univers ? De quoi t’inspires-tu pour tes créations ?

Je m’inspire beaucoup de l’héroïne de la série Sex and the city, Carrie Bradshaw, je m’imagine dans son dressing et là des tonnes d’idées me viennent à l’esprit. J’aime son originalité, son éclectisme et son goût prononcé pour la mode.

Défilé de Zigzag Créations à la Fashion week

Comment s’est passée la Fashion week alors ?

Nous étions 17 créateurs du monde entier à présenter nos tenues sur les podiums parisiens. La veille du défilé nous avons effectué les essayages sur les mannequins professionnels qui avaient été casté quelques semaines avant l’événement. Puis le soir nous avons eu une presse party, nous avons été pris en photo et interviewé par Fashion tv, Runway magazine et d’autres médias très variés. Le jour J, nous avions rendez-vous avenue des Champs Elysée à l’hôtel Marriot, un endroit chic et luxueux. Les invités et les médias affluaient et l’excitation se faisait sentir en backstages. Quand mon tour est venu j’étais fière de voir mes créations prendre vie lors d’un vrai défilé. C’est un petit bout de rêve qui se réalise !

Et maintenant, tu as des projets ?

Pour mes projets futurs j’avoue que je ne sais pas encore… J’aimerais pouvoir installer mon atelier ailleurs que dans mon salon et donc avoir un petit local pour avoir une sorte de bulle de création. Je me consacre aussi à ma passion, la pâtisserie, et je souhaiterais dans un futur lointain ouvrir un salon de thé avec un concept assez novateur qui allierait mes deux passions. Ce défilé est peut-être la chance qui me manquait pour atteindre la bonne clientèle.

10955426_822920304421753_5475026724652567157_o

Défilé de Zigzag Créations à la Fashion week

11046528_822920224421761_2191108143836296167_oCrédits photos : Jean Nguyen.

Je suis tellement ravie pour elle 😀 Mes coups de coeur en particulier sont la robe de mariée et la tenue perfecto rouge et robe noire, love love ! Quelles sont les vôtres ? Pour suivre le travail de Noémie, une seule direction : la page facebook de Zigzag Créations.

On trouve de belles choses en Touraine quand même, j’essaierai de vous en faire découvrir un peu plus <3

Sioux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Look en vue / Wishlist : je craque sur l'eshop d'Esprit

logo p

 

Bonjour-bonjour,

Qu’est-ce qu’elle nous cause de shopping et d’e-boutique la Cranky Ju alors que les soldes viennent de se finir ? Je saiiiiis désolée x) C’est juste qu’il y a des fois, tu découvres des e-shop au hasard et que ça devient une obsession au bout d’une semaine. Et en plus je débarque complètement, parce que je suis sûre que vous, vous connaissiez déjà la marque Esprit. Mais, en ce qui me concerne, jusqu’à la semaine dernière, j’étais persuadée que c’était une marque de fringues de sport. Bref, j’étais à la ramasse.

J’avais un peu peur de ne rien trouver à mon goût mais surtout dans mes prix et à ma taille. Mais en fait si, y’a ma taille. Du coup, voilà que je me promène dans les rayons, que je vogue coups de coeur sur coups de coeur. J’avais envie de vous les faire partager :

Look Esprit

Une première sélection de vêtements que j’associerai bien ensemble. J’adore ce tshirt à l’encolure lâche que l’on trouve dans la tendance « University ». Je ne suis pas très « écriture imprimée » normalement car je trouve souvent les messages véhiculés au mieux stupides. Mais là ça pourrait carrément être ma devise dans la vie. Pour le jean, vous me connaissez déjà : j’aime les jeans et je ne porte que des slims quasiment donc celui-ci a tout pour me plaire. Le sac : le style cartable est une valeur sûre pour moi, quand on tape dedans, il y a peu de chances que ça ne me plaise pas. Le noir et blanc va avec tout, c’est top 🙂 Sinon en dessous vous avez juste les chaussures de mes rêves.

 

Mon autre sélection Esprit

On continue mon petit tour d’horizon avec quelques jolies-jolies pièces. La veste cintrée fait partie de mes basiques, je pourrais en faire une collection tellement j’aime ça *.* Avec celle-ci, on a un peu de réversible en retroussant les manches. Une de mes obsessions chaque hiver : c’est les moonboots. Je suis hyper frileuse, surtout des pieds, donc je rêve de grosse chaussurounettes comme ça, bien doudou pour avec les petons au chaud 😀 Pour la robe, je vois tout de suite mon chéri lever les yeux au ciel. Parce qu’à un moment j’avais pleiiiiiin de hauts dans ce style là. Mais je n’en ai plus donc il est temps d’y remédier ! J’adore cette jolie robe. Et je ne pouvais pas finir cette sélection sans une jolie chose en couleurs avec ce haut qui irait si bien avec le jean ci-dessus 😀 Le motif un peu jungle hawaienne j’aime j’aime j’aime !

Une très belle découverte pour moi, difficile de ne pas craqueeeeeer x) Vous pouvez retrouver toute ma sélection sur l’eshop Esprit : esprit.fr .

Ma sélection vous a plue ? Quels seraient vos coups de coeur chez Esprit ?

Sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

A la découverte de la nouvelle boutique de JL Scherrer à Paris

logo p

 

Bonjour-bonjour,

Suite à mon premier billet sur Antonelle, voici une deuxième découverte modesque : côté haute-couture. Jeudi dernier, la marque JL Scherrer a ouvert une boutique au 111 rue du faubourg Saint-Honoré à Paris. C’est l’occasion de jeter un oeil sur les collections qui sont actuellement présentées sur le site et en boutique. Je ne sais pas vous, mais même si je ne suis pas complètement à la pointe question mode, j’adore voir ce qui se fait chez les grands couturiers 🙂

 

J’ai un gros coup de coeur pour cette tunique aux motifs orientaux.

Des pieds à la tête en passant par les accessoires ! Il existe des lignes femme, homme et enfant 🙂

Les inspirations de Jean-Louis Scherrer, ancien danseur classique formé chez Christian Dior, prennent source dans la fluidité, la souplesse et la virtuosité. D’une collection à l’autre, défile toute une imagerie romantique dont les héroïnes se prêtent au jeu enchanteur d’être, tour à tour, reine de légende, star hollywoodienne ou jeune fille évadée d’un récit de Giraudoux.

Lors de l’inauguration, de nombreuses personnalités se sont déplacées pour l’occasion.  La boutique Jean-Louis Scherrer FLAGSHIP est ouverte du lundi au samedi de 11h à 19h au dans le huitième arrondissement donc, tél: 0952526864.

Retrouvez aussi la marque sur internet : http://www.jean-louis-scherrer.com/

Plus d’informations : Agence Mediane – www.agence-mediane.com
Partenaires présents lors de l’événement à découvrir : Amazing Events Paris (www.amazingeventsparis.com) et le champagne Paul Goerg (www.champagne-goerg.com)

Même si les grands couturiers me sont complètement inaccessibles d’un point de vue financier, pour la première fois, je peux dire que je me retrouve dans l’univers de l’un d’entre eux. Le côté oriental et romantique c’est tout à fait un style qui me parle. Donc il s’agit encore d’une bonne découverte pour moi et cela m’incite à ouvrir un peu à mon esprit 🙂

Et vous, haute couture, pas haute couture ? Que pensez-vous de l’univers de Jean-Louis Scherrer ?

Sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

A la découverte d'Antonelle et de leur égérie Lucie Lucas

logo p

 

Bonjour-bonjour,

Pour changer, on va parler un peu de mode ici. Je ne suis pas une experte, je ne suis pas une fashionista à créer des tenues plus originales les unes que les autres. Ce que j’aime, c’est le prêt-à-porter, celui qui ne s’embarque pas dans les chichis, qui peut-être classe, qui peut être coloré, qui peut être porté tout de suite. Antonelle fait partie de ses boutiques dans lesquelles je n’ose pas toujours entrer, parce que c’est joli, élégant et que j’aurais parfois l’impression de ne pas être à ma place. J’ai de ces préjugés stupides parfois.

 

Ban Antonelle Big

 

Lucie Lucas, le nom vous dit peut-être quelque chose ? En tous les cas, moi je l’ai tout de suite reconnue car son joli minois passe souvent à la télé pour la série Clem. Changement de décor puisqu’ici, il s’agit de parler de sa collaboration avec la marque Antonelle. Du haut de ses 28 ans, la demoiselle est donc actrice mais aussi mannequin et fille de styliste d’où un goût très sûr pour la mode.

ANTONELLE LUCIE LUCAS

(J’adore ce chemisier long, il est superbe et le bleu est une couleur que j’adore porter)

Voici les mots de Sammy Cohen, directeur artistique de la marque Antonelle, pour décrire l’actrice et les piliers de leur collaboration : « Lucie Lucas incarne la femme Antonelle par excellence. Elle a une belle personnalité : équilibrée, jeune maman et très active. Je lʼai connu au travers de la série Clem sur TF1 et son naturel a séduit toute lʼéquipe Antonelle. Elle correspond aux valeurs de la marque : écologie (matières naturelles), générosité et tous les styles lui vont ! Tantôt bohème chic, tantôt glam rock ou chic intemporel… Cʼest un vrai caméléon qui sʼhabille en fonction de ses humeurs et des occasions. »

LUCIE LUCAS ANTONELLE ETE

(La marinière revisitée, c’est mon futur must-have).

De son côté, Antonelle représente aujourdʼhui un réseau de plus de 100 magasins, en France et dans le monde (avec plus de 10 magasins à lʼétranger). La première boutique a ouvert ses portes en 1993 dans la rue dʼAlésia tandis que la marque a été créée en 1988.

lucie lucas

Que vous dire si ce n’est qu‘après avoir découvert cette collection, je n’ai qu’une envie : faire du shopping à Antonelle. Je connaissais mal cette marque que je voyais comme inaccessible, aujourd’hui je pense que j’y trouverais mon bonheur (j’ai vu un slim rouge de toute beauté). Les tailles vont du 36 au 46 et les prix se situent autour de 79€ pour un pantalon et 69€ pour un chemisier. Plus cher donc que ce que j’ai l’habitude de shopper, d’un autre côté Antonelle est aussi une marque qui met en avant certaines valeurs donc il faut y mettre le prix. Et je pense que je serai prête à le mettre. Pour suivre la marque :

A Tours, le magasin de la marque est au 78 rue Nationale (Tél.02.47.05.74.01).
Vous connaissiez la marque de votre côté ?
Sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Tell me more !

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OKAY !" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer