Henné du Yemen Archives - The Cranky Cocktail
Browsing Tag

Henné du Yemen

Comment devenir accro aux poudres : les 5 pièges

Bonjour-bonjour !

Aujourd’hui, je reviens pour une confession : je suis accro. Ca m’est tombé dessus comme ça. C’est une amie, Anna Blood pour ne pas la citer, qui m’a lancé dedans. J’ai commencé doucement, juste la poudre, sans mélange au début. Puis je suis entrée dans un groupe et là ça a été l’escalade. Il n’y avait plus que la poudre de base, il y avait aussi tous ce qu’on pouvait y ajouter pour faire des mélanges toujours plus détonnants avec des effets fascinants. J’ai cédé et je vous explique comment j’y suis arrivée.

Des poudres colorantes

1/ Trouver un bon fournisseur

Le fournisseur, c’est la base de tout. Pour éviter d’être déçu, autant partir sur de la poudre pure, sans additifs cracra (sodium picramates) comme on pourrait les trouver dans n’importe quel supermarché. C’est important, surtout si on a envie de repartir sur autre chose de moins naturel ensuite. Bref, s’il existe un certain nombre de boutiques de hennés et de poudres naturelles, la mienne, c’est Hennés et soins d’ailleurs.

2/ Choisir l’effet voulu (la couleur quoi !)

Henné d'Egypte

Moi ce qui me branche, c’est le rouge et le roux. Mais surtout le rouge. Du coup, je me suis promenée sur la boutique et j’ai sélectionné les hennés les plus suceptibles d’arriver à ma couleur : le Yemen, le Jamila et l’Egypte. J’ai très envie d’essayer le Nupur aussi qui vient d’arriver et qui produit ces effets. Pour un rendu plus foncé, n’hésitez pas à choisir le Rajasthan et pour le roux, le Tazarine semble bien. Il existe aussi du henné blond et du neutre (absolument aucune coloration avec).

3/ Vous reprendrez bien un peu de nuances en plus ?

Infusion hibiscus

C’est vraiment ce qui m’a rendu accro. Au début, je mettais de l’eau chaude dans mon Yemen, je le posais 5h et je rinçais. Ca faisait des reflets mais sans plus. C’était pas vraiment un plaisir. Mais depuis, j’ai fait connaissance avec les poudres colorantes et différentes techniques de repos. En réserve j’ai de l’hibiscus, du paprika, du quinquina rouge et du rhapontic. Les trois premiers pour le rouge et le dernier pour éviter que le henné fonce trop. Ma technique du moment, je mouille un mélange de henné du Yemen et du Jamila à l’eau bien chaude jusqu’à obtenir une pâte style purée, je laisse refroidir. Je mets la nuit au congélateur (ça développe les pigments rouges) puis je sors le henné et le laisse décongeler près du radiateur. Je fais mon infusion d’hibiscus (une cuillère à soupe de poudre dans un fond de casserole d’eau bouillante), je laisse refroidir. Puis je rajoute l’infusion, un peu de paprika en poudre et un peu de rhapontic dans mon saladier.

4/ Les soins pour encore plus d’effets !

Les soins pour mes cheveux

Deuxième révolution qui a fait que je suis devenue accro aux poudres : les soins que j’ai rajouté à mes hennés. C’est à mettre au dernier moment comme les poudres colorantes. Pour 100g de poudre, j’utilise une cuillère à soupe de glycérine végétale et c’est juste magique ! Avant, mes cheveux ressortaient assez secs et rêches de mes hennés, et avec la glycérine, ils sont juste tous doux et en excellente santé. Et ce pendant longtemps. J’en suis folle. J’ajoute aussi de l’huile essentielle de Niaouli qui a énormément de propriétés, anti-bactériennes notamment. Elle aide aussi beaucoup à masquer l’odeur du henné qui peut rester très longtemps. Et la provitamine b5 est aussi un excellent actif pour des cheveux en bonne santé.

5/ Appliquer et admirer le résultat !

Ma belle pate

Regardez-moi cette fabuleuse pâte, on dirait une pâte de gâteau ! (Commentaire de mon chéri : « C’est cool d’avoir du caca dans un saladier »). La glycérine donne un fini brillant trop jolie et le côté velouté rend hyper agréable à appliquer. N’oubliez pas les gants quand même 🙂

Turban de cello

Pendant 4h, je prends la sexy-attitude-cellophanée !

Et le résultat tant attendu :

Reflets

Je suis en amour ! J’ai des reflets rouges avec le henné, roses grâce au hibiscus et au soleil c’est vraiment magique (j’ai pas pus prendre de photos mais quand je vois mes reflets au soleil, j’arrive pas à m’en détacher tellement je suis fascinée).

Je me limite à un henné par mois, surtout pour ne pas trop incommoder mon chéri trop souvent mais la vérité c’est que j’adore. J’adore avoir mon henné sur la tête et j’adore attendre le résultat et admirer les reflets ensuite. Bref je suis accro aux poudres, et vous ?

Sioux mes chouchous <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon obsession cheveux du moment : le henné

Bonjour-bonjour,

Cela fait un moment que je vous en parle et je me suis enfin motivée pour vous en toucher deux mots. Il y a à peu près trois semaines, j’ai longuement parlé avec la très charmante Bloody Anna que nous connaissions sous un autre pseudo, Mary Faou 🙂 Notre conversation portait d’abord sur les tie and dye puis ça a peu à peu dérivé sur le henné qu’elle était entrain de faire. J’ai vu les photos de ce que ça donnait et sur elle et j’ai fini par craquer en suivant ses conseils. Fini la brunitude ici affichée.

Derniers jours de cheveux bruns

Bon je viens de me rendre compte que toutes les photos que j’avais prises pendant la préparation ont mystérieusement disparues. « Bravo Arthour, bravo », comme dirait l’autre. Du coup vous n’aurez pas de supers photos de la boue que je me suis étalée sur la tête ni de ma super trombine avec du film alimentaire sur la tête. J’espère que vous n’êtes pas trop déçus.

Sur les conseils de Bloody Anna, j’ai choisi le henné du Yemen qui est connu pour faire des reflets cuivrés ou rouges (selon le cheveux basique). Sinon le henné, en plus de colorer, est un vrai soin pour les cheveux. Il les nettoie, est anti-pelliculaire, les rend plus épais. Entre autre.

Les ingrédients pour mon premier henné :

200g de henné du Yemen commandé sur cette excellente boutique : Hennés et soin d’ailleurs

4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre

De l’eau chaude

2 cuillères à soupe d’huile végétale pour moi c’était l’huile de ricin

Recette :

J’ai mélangé le henné et de l’eau chaude jusqu’à obtenir la texture d’un yaourt. Ensuite, j’ai ajouté le vinaigre (l’acide active la couleur).

J’ai laissé reposer pendant 10h (paraît que ça développe mieux la couleur).

J’ai ajouté l’huile (pour ne pas que le henné dessèche trop mes cheveux). Et ensuite j’ai appliqué sur mes cheveux.

J’ai laissé reposé sur ma chevelure après l’avoir entouré de film alimentaire pendant toute la nuit.

Ensuite j’ai rincé à l’eau chaude, une fois que toute la boue est partie, je finis de rincer avec l’aide d’un après-shampoing pour enlever les minis-morceaux. Je brosse et je laisse sécher à l’air libre.

Tadaaaa !

Mon premier henné

Voilà on peut voir de légers reflets roux. Les premiers hennés sont ceux qui marchent le moins bien. Plus t’en fait, plus c’est coloré. On peut aussi observer que mes pointes sont plus claires et plus rousses ce qui veut certainement dire que j’ai sous-estimé l’effet de la gelée éclaircissante sur mes cheveux colorés comme je le décrivais ici.

Du coup, la couleur n’était pas assez visible pour moi, du coup j’ai décidé d’en refaire un deux semaines après, c’est à dire vendredi ^^ J’ai légèrement changé la recette pour aller plus vite.

J’ai pris 100g de henné du Yemen parce que 200g faisait beaucoup trop. Du coup la prochaine fois, je prendrais 150g car 100g c’était juste. J’ai ajouté l’eau chaude jusqu’à ce que ça prenne la consistance d’un yaourt. J’ai ajouté 2 cuillères à soupe de vinaigre et 2 d’huile. Et j’ai appliqué directement puis laissé poser cinq heures.

Tadaaaa !

Mon deuxième henné

Un peu plus rouge n’est-ce pas ? Ca me plait beaucoup beaucoup. Par contre, ce qui est un peu frustrant je trouve c’est que cela se voit beaucoup moins si l’on n’est pas directement sous la lumière. Sinon j’ai oublié de le préciser mais il faut attendre au moins 48h avant de se laver les cheveux après un henné. Du coup voici une photo d’hier après mon shampoing.

Après le shampoing

La mise au point est pas géniale mais j’adore trop cette couleur rousse <3 J’en mets une autre un peu plus réaliste.

Après le shampoing bis

Faites pas complètement à la tronche de mes cheveux, je teste une eau coiffante en ce moment. Faut que j’apprenne à mieux répartir ^^ Je pense que c’est la couleur qui restera.

J’ai adoré faire ces hennés même si c’est un peu chiant parce que c’est vraiment un bon soin. Pour l’odeur, je l’aime beaucoup au début, ça me rappelle un peu l’odeur de mon thé sencha. Mais après elle reste vraiment longtemps. Genre quand je me lave les cheveux, vous savez l’eau ça ré-active les odeurs et du coup pendant deux ou trois shampoing après le henné je ressens encore la petite odeur. Sinon tout va bien. J’ai décidé de continuer de prendre soin de mes cheveux en faisant des masques à l’huile deux fois par semaine. Une fois de l’huile de ricin, une fois de l’huile alma. Pour que mes cheveux soient hydratés et deviennent plus épais.

Je vous conseille, si vous avez envie de faire un henné, de vous adresser à la boutique indiquée ci-dessus. C’est du henné naturel donc vraiment aucun risque pour vos cheveux. Elle vend aussi de nombreux produits bio. Audrey qui tient la boutique répond trèèèèès rapidement aux mails et est vraiment adorable. Je compte bien devenir une très fidèle cliente.

Voilà pour ma petite fixation du moment. Je ne sais pas trop quand je vais m’en refaire un parce que je ne veux pas faire trop trop non plus.

Si jamais vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à laisser des commentaires 🙂

Sioux d’amour <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Tell me more !

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OKAY !" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer