Browsing Tag

Cheveux

Ici on ne se brosse pas les cheveux, on se tangle-teeze !

Bonjour-bonjour !

Je me souviendrais toujours de ce pote qui, quand on lui avait reproché de trop parler de sport, nous avait répondu : « Bah vous êtes des filles, vous avez qu’à parler de cheveux et d’animaux ! » Depuis, il en a un peu bavé d’avoir sorti cette phrase mais bon, en même temps, il n’avait pas complètement tort. Car si avec mes copines journalistes on parlait de plein de sujets différents, on pouvait aussi passer un certain à parler de nos cheveux. Et de tel shampoing, de tel soin, de telle couleur.

Aujourd’hui on va parler démêlage. Et pour compenser avec les articles fleuves que j’ai pu faire dernièrement, je vais faire assez bref, parce que parfois y’a pas cinquante manière de dire que les choses sont bien.

Si je devais reprendre le sujet depuis le début, je dirais que j’ai toujours détesté me brosser les cheveux. Surtout que les miens sont raides à la base donc plus je les brosse, plus je tombe dans une platitude indescriptible. Ne pas me coiffer était une solution pour garder un peu de volume pendant longtemps. Pis lorsque j’ai fait mes permanentes, j’étais en amour car les boucles n’ont pas besoin d’être coiffée tous les jours. Puis la permanente est partie et le problème est revenu. Un jour je me suis ramenée chez le coiffeur et j’avais zappé de me coiffer puisque j’étais habituée à ne pas le faire. J’ai souffert. Donc je me suis remise à me coiffer.

Depuis que j’ai fait mon henné, début septembre, mes cheveux sont devenus plus difficiles à se démêler, ça m’a pris la tête. Mais j’avais déjà une solution bien en tête à force d’avoir vu des articles parus un peu partout.

Ma tangle teezer et Florizarre

Tadaaaa ! Qu’elle est belle ma Tangle teezer ! Et Florizarre en est ravi ! J’ai essayé différents types de brosses. Les caoutchoucs, les plastiques, les peignes, les poils de sanglier (j’ai jamais pu supporter cette dernière). C’est définitivement la Tangle teezer que je préfère. Si l’on passe l’aspect brosse de poils de chien (ça ne m’a pas obsédé bien longtemps), je l’ai essayée, je l’ai adopté.

Ses points forts : le démêlage en douceur. On commence par les pointes bien sûr mais là ou une brosse classique va buter et finir par arracher les cheveux, la TT (pour les intimes et les feignasses) s’insère doucement mais surement grâce à ses grands et petits picots et dénoue le problème sans douleur. J’ai fait différent essais avec elle et elle facilite tellement la vie qu’elle encourage ma fainéantise : une fois sur deux maintenant je zappe l’après-shampoing ou le soin parce que de toute façon ma TT se débrouille nickel quand même. Donc moins de temps sous la douche mais aussi moins de temps à se coiffer, c’est génial !

Bon en fait faut pas que je néglige mes soins car mes cheveux ont trop soif mais sinon ça va xD

Comme vous le voyez, je suis complètement convaincue. Cette brosse coûte autour de 12€, on peut la trouver sur Asos, les frais de port gratuit en prime, c’est le dream ! (J’adore les rimes !)

N’hésitez pas à me poser vos questions au cas où j’ai un peu trop survolé le sujet et dites-moi si vous avez testé la Tangle teezer 🙂

Sioux à très vite !

 

N’oubliez pas mon concours cocooning et culturel ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

De l'huile dans la salle de bain [Défi du lundi]

Bonjour-bonjour,

Dans ma vie, l’huile a sa place dans la cuisine. #Huiledolivecoeurcoeurlove . Et puis, depuis quelques années déjà, elle a sa place dans les placards de ma salle de bain. C’est MyBeautyQuébec qui par le biais de son défi du lundi, nous invite à en parler. Je saute sur l’occasion !

J’ai commencé à apprécier les huiles de beauté d’abord avec de l’huile sèche, pour hydrater et soigner ma peau après l’épilation. Depuis, ma collection s’est bien agrandie 🙂

Les huiles de ma salle de bain

Aujourd’hui j’ai sept huiles différentes pour différentes parties de mon corps. Ca fait plutôt beaucoup mais je me sers bel et bien de toutes.

Les huiles pour le corps

Bon première observation : je ne sais pas comment je me suis débrouillée mais au lieu de l’huile de monoï que j’ai, j’ai pris en photo l’eau parfumante. Clap clap clap. Enfin bref, en été, même avec ma peau pâle, je me mets un peu de monoï, ça sent tellement bon et ça donne une jolie couleur. L’huile sèche, de Melvita, c’est comme je vous le disais plus haut, mon petit chouchou après épilation. Et quand en plus c’est bio, c’est bon 😀

Les huiles pour les cheveux

En deuxième, j’ai découvert les huiles pour les cheveux. Fin 2008, et tout 2009, j’avais les cheveux bouclés grâce à une permanente. Moment que j’ai adoré car j’ai toujours rêvé d’avoir les cheveux bouclés. Ce n’était cependant pas facile à entretenir et l’huile à gauche, l’Orofluido de Revlon est juste un petit miracle. T’as beau avoir une tête de mort, il suffit de t’en mettre quelques gouttes et tu te retrouves avec des boucles brillantes et parfaitement dessinées. C’est dire que je suis en amour avec cette huile qui sent en plus divinement bon. Maintenant je m’en mets quelques gouttes après le shampoing de temps en temps mais c’est quand même moins magique qu’avec les cheveux bouclés.

Sinon en ce moment, je suis passée aussi à quelques huiles parfaites car naturelle pour les cheveux que j’utilise en masque la veille d’un shampoing. L’huile de ricin et l’huile amla ayurvédique. Elles sont toutes les deux très bonnes pour la pousse des cheveux ce qui me va bien, d’autant que j’aimerais les avoir plus épais. Et j’ai également quelques échantillons en stocks 🙂

Les huiles pour le visage

C’est ma dernière découverte. Que j’ai faite depuis que je suis blogueuse donc c’est récent. J’ai envie de dire des huiles sur le visage ? Vraiment ? Je ne suis pas encore convertie à l’usage de l’huile démaquillante, du coup l’huile pour visage a été introduite dans mon programme par deux produits que j’ai reçu dans Ma Mystibox et Ma Boîte à beauté Scala (je ne vous ai pas présenté cette dernière car vu la déferlante d’articles la concernant avant que je la reçoive, je me suis dit que ça saoulerait). Du coup mon huile de noyaux d’abricot Emma Noël fait partie de mon rituel du soir. Le truc vert à côté, c’est le Roll-on Arom express de Purissime qui est en fait un serum pour les peaux sensibles, reçu dans MBAB donc. Je m’en sers déjà avec frénésie 🙂

Et sinon, je me mets de l’huile d’olive de cuisine sur mon visage pour éviter que le henné marque quand je me le fais ^^

Et vous, Beaucoup d’huile dans votre salle de bain ?

Sioux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon obsession cheveux du moment : le henné

Bonjour-bonjour,

Cela fait un moment que je vous en parle et je me suis enfin motivée pour vous en toucher deux mots. Il y a à peu près trois semaines, j’ai longuement parlé avec la très charmante Bloody Anna que nous connaissions sous un autre pseudo, Mary Faou 🙂 Notre conversation portait d’abord sur les tie and dye puis ça a peu à peu dérivé sur le henné qu’elle était entrain de faire. J’ai vu les photos de ce que ça donnait et sur elle et j’ai fini par craquer en suivant ses conseils. Fini la brunitude ici affichée.

Derniers jours de cheveux bruns

Bon je viens de me rendre compte que toutes les photos que j’avais prises pendant la préparation ont mystérieusement disparues. « Bravo Arthour, bravo », comme dirait l’autre. Du coup vous n’aurez pas de supers photos de la boue que je me suis étalée sur la tête ni de ma super trombine avec du film alimentaire sur la tête. J’espère que vous n’êtes pas trop déçus.

Sur les conseils de Bloody Anna, j’ai choisi le henné du Yemen qui est connu pour faire des reflets cuivrés ou rouges (selon le cheveux basique). Sinon le henné, en plus de colorer, est un vrai soin pour les cheveux. Il les nettoie, est anti-pelliculaire, les rend plus épais. Entre autre.

Les ingrédients pour mon premier henné :

200g de henné du Yemen commandé sur cette excellente boutique : Hennés et soin d’ailleurs

4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre

De l’eau chaude

2 cuillères à soupe d’huile végétale pour moi c’était l’huile de ricin

Recette :

J’ai mélangé le henné et de l’eau chaude jusqu’à obtenir la texture d’un yaourt. Ensuite, j’ai ajouté le vinaigre (l’acide active la couleur).

J’ai laissé reposer pendant 10h (paraît que ça développe mieux la couleur).

J’ai ajouté l’huile (pour ne pas que le henné dessèche trop mes cheveux). Et ensuite j’ai appliqué sur mes cheveux.

J’ai laissé reposé sur ma chevelure après l’avoir entouré de film alimentaire pendant toute la nuit.

Ensuite j’ai rincé à l’eau chaude, une fois que toute la boue est partie, je finis de rincer avec l’aide d’un après-shampoing pour enlever les minis-morceaux. Je brosse et je laisse sécher à l’air libre.

Tadaaaa !

Mon premier henné

Voilà on peut voir de légers reflets roux. Les premiers hennés sont ceux qui marchent le moins bien. Plus t’en fait, plus c’est coloré. On peut aussi observer que mes pointes sont plus claires et plus rousses ce qui veut certainement dire que j’ai sous-estimé l’effet de la gelée éclaircissante sur mes cheveux colorés comme je le décrivais ici.

Du coup, la couleur n’était pas assez visible pour moi, du coup j’ai décidé d’en refaire un deux semaines après, c’est à dire vendredi ^^ J’ai légèrement changé la recette pour aller plus vite.

J’ai pris 100g de henné du Yemen parce que 200g faisait beaucoup trop. Du coup la prochaine fois, je prendrais 150g car 100g c’était juste. J’ai ajouté l’eau chaude jusqu’à ce que ça prenne la consistance d’un yaourt. J’ai ajouté 2 cuillères à soupe de vinaigre et 2 d’huile. Et j’ai appliqué directement puis laissé poser cinq heures.

Tadaaaa !

Mon deuxième henné

Un peu plus rouge n’est-ce pas ? Ca me plait beaucoup beaucoup. Par contre, ce qui est un peu frustrant je trouve c’est que cela se voit beaucoup moins si l’on n’est pas directement sous la lumière. Sinon j’ai oublié de le préciser mais il faut attendre au moins 48h avant de se laver les cheveux après un henné. Du coup voici une photo d’hier après mon shampoing.

Après le shampoing

La mise au point est pas géniale mais j’adore trop cette couleur rousse <3 J’en mets une autre un peu plus réaliste.

Après le shampoing bis

Faites pas complètement à la tronche de mes cheveux, je teste une eau coiffante en ce moment. Faut que j’apprenne à mieux répartir ^^ Je pense que c’est la couleur qui restera.

J’ai adoré faire ces hennés même si c’est un peu chiant parce que c’est vraiment un bon soin. Pour l’odeur, je l’aime beaucoup au début, ça me rappelle un peu l’odeur de mon thé sencha. Mais après elle reste vraiment longtemps. Genre quand je me lave les cheveux, vous savez l’eau ça ré-active les odeurs et du coup pendant deux ou trois shampoing après le henné je ressens encore la petite odeur. Sinon tout va bien. J’ai décidé de continuer de prendre soin de mes cheveux en faisant des masques à l’huile deux fois par semaine. Une fois de l’huile de ricin, une fois de l’huile alma. Pour que mes cheveux soient hydratés et deviennent plus épais.

Je vous conseille, si vous avez envie de faire un henné, de vous adresser à la boutique indiquée ci-dessus. C’est du henné naturel donc vraiment aucun risque pour vos cheveux. Elle vend aussi de nombreux produits bio. Audrey qui tient la boutique répond trèèèèès rapidement aux mails et est vraiment adorable. Je compte bien devenir une très fidèle cliente.

Voilà pour ma petite fixation du moment. Je ne sais pas trop quand je vais m’en refaire un parce que je ne veux pas faire trop trop non plus.

Si jamais vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à laisser des commentaires 🙂

Sioux d’amour <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un mois et demi plus tard : ma coloration Olia de Garnier chatain pur

Bonjour-bonjour !

Après mes points routines visage, voici le point cheveux : cela fait à peu près un mois et demi que j’ai fait ma coloration Olia chatain pur, souvenez-vous. Pour résumer, j’avais d’abord testé la rouge intense de la gamme. Très très très satisfaisant mais je me suis finalement lassée et j’avais envie de retourner à ma couleur d’origine. J’ai tenté le coup chez mon coiffeur chéri mais la coloration n’avait pas tenu deux semaines.  Du coup j’avais décidé de reprendre Olia pour revenir à ce que je voulais.

Résultat un peu trop foncé à mon goût mais bon, j’avais l’espoir que cela s’estompe progressivement. Ou pas.

ma coloration olia

Comme vous le voyez, c’est tout de même moins noir qu’au tout début et du coup, ça se rapproche assez de ma couleur naturelle. Je suis vraiment vraiment contente de m’être faite cette teinture et d’être revenue à cette couleur. Mes cheveux pourraient être plus jolis si je faisais un peu plus de soin (trop long le matin !).

Donc voilà, si vous vous posiez encore des questions sur la tenue de cette coloration : je n’ai rien à redire. Ca me va très bien et les cheveux sont plutôt en bonne santé.

En ce moment j’ai follement envie d’un tie and dye ou ombré hair si vous préférez. Ca irait bien avec cette couleur et ça changerait un peu. Je me renseignerai la prochaine fois que je vais chez le coiffeur pour voir combien ça coûte. A suivre !

Et vous, quoi de neuf niveau cheveux ?

Sioux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

En hiver, mes cheveux sont au Laboratoire Body Nature

Bonjour-bonjour,

Avec l’hiver, mes cheveux ont tendance à être tout « frchfrch » (oui j’adore les les onomatopées qui ne veulent rien dire mais qui est très parlant… N’est-ce pas ?). Bref, ils sont un peu comme de la paillasse. Comme je vous le disais , j’ai les cheveux colorés. Donc ma semaine c’est un shampoing un jour sur deux, trois fois de Vitamino color de L’Oréal professionnel, une fois le Shampoing pour cheveux sec de Laboratoire Body Nature.

WP_000272

Le Vitamino remplit parfaitement son rôle de fixateur de couleur n’est pas mal non plus, il soigne bien mes cheveux. Mais comme les cheveux colorés sont sensibles et abimés, je les chouchoute avec le shampoing pour cheveux sec à la noix de macadamia. Il lave les cheveux mais c’est aussi un soin donc il ne faut pas le faire trop souvent non plus. Une fois par semaine c’est bien.

Sauf qu’en hiver, ça ne suffit plus ! De retour chez ma maman, j’en ai profité pour farfouiller dans ses shampoings bio.

WP_000264

Et j’ai trouvé le duo magique : le shampoing cheveux secs et le shampoing cheveux normaux, enrichi à l’amande douce et à l’extrait de frêne bio. Du coup, toujours des shampoing tous les deux jours, deux fois le cheveux normaux, une fois le cheveux secs. Résultats, le cheveux est tout doux, il se démêle facilement et il est brillant. Tout ce qu’il faut !

Pour apprécier ce résultat, il faut tout de même d’une part accepter que le shampoing ne mousse, de l’autre que l’odeur ne soit pas très forte et très douce. C’est un peu spécial mais en ce qui concerne ces deux shampoings, l’odeur reste bonne et discrète. Je dis ça en comparaison des autres : j’ai essayé la version cuir chevelu sensible, j’ai eu l’impression de sentir le fumé pendant deux jours ^^

Pour acheter ses produits, à ma connaissance, on peut les trouver dans des magasins bio. Ils font aussi de la vente à domicile, type tupperware. Le prix est assez onéreux : 14-15€. Mais pour leur défense, pas besoin de vider la bouteille, une noisette suffit.

Connaissiez-vous cette marque ? L’appréciez-vous ?

Sioux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Tell me more !

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OKAY !" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer