Browsing Tag

Cheveux

Passer des cheveux mi-longs à courts : c'est fait !

Bonjour-bonjour !

Ce n’est pas tellement une surprise si vous me suivez sur les réseaux sociaux et notamment sur Instagram, après avoir parlé de mon envie de couper mes cheveux, je suis passée à l’acte ! Il y a pile deux semaines de cela, je passais entre les mains de Kévin, mon coiffeur préféré de mon salon préféré, Citycoiff à Tours. Et si j’ai eu quelques appréhensions, elles se sont vites parties face au résultat 🙂

 

cheveux mi-long à courts !(Le choc des looks 😀 Superbowl versus Convention manga) (Désolée pour la qualité de la photo « avant » mais c’est la dernière que j’ai prise avant de couper !)

Si je suis très contente du résultat et soulagée que la coupe courte m’aille bien, c’est vraiment sans commune mesure avec le déferlement de réactions positives que j’ai eu. Donc j’ai d’abord envie de dire un grand merci à toutes les personnes qui m’ont dit tant de bien sur ce changement capillaire. Ca m’a vraiment fait plaisir d’abord et puis ça m’aide aussi à m’y habituer 😀 Je vais essayer de décrire par étape comment ça s’est passé, notamment dans ma tête.

Chez le coiffeur. J’ai montré à mon coiffeur deux photos, une avec une longueur à peu près comme j’ai voire un peu plus long et l’autre cheveux courts plus comme… Nathalie Portman quand elle avait les cheveux très courts (j’allais dire Clémentine Autain mais je ne suis pas sûre que ça parle à tout le monde :D), en lui disant que ces deux types me plaisaient. Il m’a répondu qu’il n’allait pas couper super courts pour commencer comme ça, je verrais comment ça m’irait et que le prochain coup, si je voulais plus court, on couperait plus. Bingo ! Sinon, au moment de la coupe proprement dite, il a commencé par l’arrière et donc ça ne m’a pas stressée car avec mon carré plongeant, on coupait déjà court derrière. Là où ça m’a fait bizarre, c’est quand il est passé sur le côté et que j’ai vu mes cheveux disparaitre. Mais ça s’est bien passé 😀

A la sortie, les réactions. Le premier à réagir, c’est bien sûr mon coiffeur, qui trouve que ma coupe me va bien. Quand je suis sortie, vous allez rire, mais la première chose que j’ai retenu c’est que j’avais froid aux oreilles avec ma nouvelle coupe. Haha ! On n’y pense pas à ça xD Voilà, sinon je ne vais pas me répéter mais tous ceux qui m’ont vu ont été adorables et m’ont complimenté. Je m’y attendais vraiment pas. Ca donne confiance. Mon copain, qui me laisse faire ce que je veux de toutes façons, m’a dit que ça m’allait bien aussi. Ouf !

des coiffures(Mon meilleur profil :p)

Et moi dans tout ça ? J’ai l’impression d’être dans une espèce d’irréalité. J’adore avoir les cheveux courts, je trouve que ça me va bien. Mais je ne l’associe pas encore complètement à ma personne. C’est bizarre hein ? Un peu comme si je m’attendais à me retrouver de nouveau avec des cheveux plus longs d’un seul coup. Ca fait deux semaines et je commence seulement à me dire que je pourrais rester comme ça un petit bout de temps. Parce que j’adore.

Au niveau du coiffage. J’avoue que je galère un peu. J’aime bien quand ils sont lisses et sages comme sur les deux dernières photos. Mais j’aimerais aussi me faire des coiffures un peu plus folles. Comme sur la grande photo et la première de la série de trois. Le problème étant toujours cette foutue raideur de cheveux, j’arrive jamais à obtenir un effet froissé. Je fais ce que je peux avec la petite cire que je me suis achetée mais ça reste pas trop. Si vous avez des produits à me conseiller, je prends 😀 Je pense quand même passer à encore plus court la prochaine fois que je retournerai chez le coiffeur ^^

A suiiiivre ! En tous les cas, même si je suis pas encore complètement habituée, je compte encore explorer cette voie de cheveux. Niveau couleur, je ne prévois pas de changement pour l’instant. Je pense plutôt revenir à ma couleur naturelle que l’on ne distingue pas encore bien aux racines. J’espère que cet article pourra quand même aider des filles à sauter le pas 🙂

Sinon, je voulais rapidement m’excuser pour les publications un peu erratiques en ce moment. J’ai repris le travail (YEEEEESSSS ! CDD d’1 ans :D) et du coup faut que je retrouve un rythme. Je compte bientôt publier une vidéo aussi mais je connais quelques problèmes de transferts en ce moment pour cause de vieeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuux (très très vieux quoi) ports USB qui ne reconnaissent pas ma caméra. Et mon port carte SD est out depuis la 3e année de mon pc (il a 5 ans donc voilà). Je vais trouver un moyen très vite. Merci de votre patience et merci de continuer de me suivre malgré tout <3

Sioux soon !

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

Passer des cheveux mi-long aux cheveux courts, j'y pense, j'y pense !

Bonjour-bonjour,

C’est ma grosse lubie de ce début d’année. Vous savez comment ça se passe : en octobre-novembre, je me suis dit « qu’est-ce que ça ferait si j’avais les cheveux courts ? Est-ce que ça m’irait bien ? », en décembre, pendant la période de noël, je l’ai formulé à voix haute devant ma famille « j’hésite à me couper les cheveux courts… » Et en janvier, l’envie a pris place, s’est imposée, m’a obsédée.

Les cheveux courts, pourtant, ce n’était vraiment pas ma grande passion. Je me souviens encore le jour où ma maman est revenue du coiffeur avec sa coupe courte. J’aimais pas beaucoup ça, j’aurais préféré qu’elle les laisse pousser. Résultat : elle a toujours les cheveux courts aujourd’hui et j’adore ! Ca la rajeunit complètement. De même, j’apprécie les nouvelles coupes qui donnent un coup de peps aux stars. Alyssa Milano, Nathalie Portman, Audrey Tautou, un peu moins pour Jennifer Lawrence mais bon, c’est ma chouchoute quand même.

Couper court

D’un certain côté, j’ai toujours eu le sentiment un peu conservateur que les cheveux longs sont le signe de la féminité. Et, ça me navre de le penser et de le dire, je suis parfois circonspecte face à l’association coupe de cheveux courte/robe. C’est stupide mais beaucoup de fois je trouve que ça ne va pas ensemble. Ce qui ne m’empêchera pas de porter des robes quand j’aurais les cheveux courts quand même :p

Et donc, malgré tout, j’ai décidé de sauter le pas. Pourquoi ? Parce que j’en ai envie. Parce que ça fait bientôt 6 ans que j’ai un carré plongeant et que j’en ai vraiment fait le tour. Parce que j’aime le changement. Parce que c’est un bon moyen de se donner un petit coup de pied au cul. Aussi parce que j’ai maigri du visage et que je pense que ça m’ira mieux maintenant. Parce que ça permet de tourner la page d’une année 2014 où je n’ai pas eu l’impression d’avancer à grand chose. Et surtout surtout surtout, parce que j’ai sacrément envie d’essayer. J’ai envie de savoir si ça me va.

contre

Il y a des « contre » aussi bien sûr. Et le principal c’est : et si ça ne me va pas ? (A cela je réponds bonnet jusqu’à la fin de l’hiver et foulard jusqu’à ce que cela aie un peu repoussé). Et si mes proches n’aiment pas ? Et puis c’est difficile à entretenir. Enfin faut aller plus souvent chez le coiffeur. Est-ce que je vais réussir à me coiffer comme je veux ? A faire différentes coiffures ? Et rappelle-toi comme tu as eu du mal au début la dernière fois que tu avais coupé plutôt court (voir ma photo de profil d’instagram) !

Pour me conforter dans cette décision de couper court, je suis partie à la recherche de différentes coupes. Pinterest est vraiment une mine d’or, tu peux trouver les coupes de cheveux par formes de visage (même si je n’arrive toujours pas à déterminer si j’ai le visage rond, ovale ou autre), regarder si cela va bien avec les lunettes (c’est tout con hein mais la question se pose), regarder si les coupes vont bien aux plus size. J’ai trouvé toutes mes réponses et voici une sélection de mes coupes préférées :

Je crois que c’est ma photo préférée de la coupe de Jennifer Lawrence 😀
Celle-là est une de mes préférées car on peut voir toutes sortes de coiffures que l’on peut faire avec cette coupe
Je m’inspire pas mal d’Anne Hattaway car nous avons à peu près le même type de cheveux
Mon rêve secret c’est aussi de pouvoir me coiffer comme ça 😀
J’adore celle-ci mais je ne pense pas avoir ce rendu car mes cheveux bien qu’épais sont très raides
C’est plus court mais très joli aussi 🙂

Vous pouvez retrouver mon tableau d’inspiration sur Pinterest.

Alors me voilà prête à sauter le pas. Je vais prendre rendez-vous chez mon coiffeur habituel, Kévinou, quand j’aurais un peu de sous, et je vais lui parler de ce que je veux. J’ai pleine confiance en lui. Il arrive toujours à faire mieux que ce j’attends. Cela n’empêchera pas le stress, cela n’empêchera pas peut-être une petite larmichette face à l’importance de la coupe. Mais ça devrait aller. J’ai trop hâââte ! Si vous avez des conseils de votre côté n’hésitez pas, je n’ai jamais eu les cheveux courts de ma vie ^^

J’avais envie de partager ce début d’expérience car je n’ai rien trouvé quand j’ai cherché pour moi 🙂 Je vous tiendrais au courant quand j’aurais sauté le pas, probablement pas avant février car toujours pas de travail en vue !

Sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aussie : Testé, approuvé… Et rejeté !

Bonjour-bonjour,

Souvenez-vous du dernier Point cheveux. Mes cheveux avaient retrouvé goût à la vie grâce à une routine simple et relativement clean (petit bémol sur Klorane toujours, mais jamais aucun shampoing de cette marque ne m’a déçu). Ca faisait plus ou moins déjà 3 ans que j’évitais les silicones dans mes shampoings. Jusqu’à ce que l’objet de la tentation débarque en France mai dernier.

Mes produits Aussie

(Mon lapin-garou rose aime à s’entourer de bonnes choses).

Des noms rigolos, un packaging pratique et mignon (qui, dites-moi QUI, peut résister à une ronde de kangourous sur des flacons ?) et de belles promesses avec des actifs intéressants, la marque australienne Aussie a débarqué en France dans les Monop’ en fanfare. J’ai d’abord résisté à l’attrait (« Juliet Juliet Juliet, trois ans que tu fais attention, ça ne serait pas raisonnable de craquer pour cette belle chose violette ! »). Puis, quand une copine moins regardante m’a demandé conseil sur des shampoings, je lui ai présenté l’Australienne. « Il parait que c’est SU-PER ». Un petit coup de « Je peux t’emprunter ton shampoing ? » et le piège s’est refermé sur moi. Il y a d’abord l’odeur. Puis l’utilisation. Et enfin le résultat, qui dure, qui dure, qui dure… J’ai craqué. J’ai d’abord pris deux shampoings et un après-shampoing. Puis un autre AS a rejoint ma collection.

Mes shampoings AussieAussome volume

Eau, ammonium laureth sulfate, l’ammonium lauryl sulfate, PPG 2 Hydroxyéthyl Coco / isostéaramide, chlorure de sodium, acide citrique, citrate de sodium, parfum, benzoate de sodium, EDTA tétrasodique, Polyquaternium 10, Humulus Lupulas (houblon), extrait de Hedychium Coronarium Root, Prunus Serotina (merisier) Extrait d’écorce, Methylchloroisothiazolinone, Methylisothiazolinone, Sodium xylène, Red 4

Ce qu’en dit la marque : « Notre formule unique, à l’extrait de houblon d’Australie, donne du corps et de l’ampleur aux cheveux des racines jusqu’aux pointes. »

Ce que j’en dis : J’ai la particularité d’avoir des cheveux épais mais tellement raides qu’ils ont l’air abomiffreusement plats. Donc quand j’ai réfléchi aux shampoings que je souhaitais prendre de cette marque, je n’ai pas trop hésité, j’ai pris le shampoing volume. J’ai jeté une fois un coup d’oeil à la composition et j’ai préféré faire abstraction car je savais très bien que cela ne serait pas terrible. L’odeur de ce shampoing est excellente, il mousse extrêmement bien. Et une fois les cheveux secs : j’ai du volume. Dès le premier shampoing. Donc ce shampoing fait vraiment son job et le volume dure jusqu’à mon shampoing d’après (je me lave les cheveux tous les trois jours en temps normal).

Colour mate

Pas trouvé la compo mais bon, voilà voilà.

Ce qu’en dit la marque : « Notre formule spéciale à l’extrait de pêche sauvage d’Australie, nettoie en douceur pour aider à protéger les cheveux abîmés par les produits chimiques et à les garder éclatants. »

Ce que j’en dis : Je ne peux pas dire grand chose sur son efficacité sur ma couleur car c’est quelque chose que l’on voit sur du assez moyen terme et je ne pense pas l’avoir testé assez longtemps pour le critiquer justement. Mais en tous les cas, il sent très bon la pêche et mes cheveux étaient brillants quand je l’utilisais donc je n’ai rien à lui reprocher.

Je voudrais rajouter que les shampoings Aussie m’ont fait comprendre l’utilité des après-shampoings. Honnêtement quand on rince les cheveux après le shampoing, on a vraiment l’impression d’avoir un sac de noeuds à la place des cheveux. Ce qui ne me fait pas peur avec ma Tangle teezer parce qu’elle vient à bout de tout, mais c’est dur pour les cheveux. Au début, j’ai pris les après-shampoings juste pour le soin mais avec les shampoings, je ne pouvais plus m’en passer.

Mes après-shampoing Aussie

Miracle Moist

Aqua, Cetyl Alcohol, Stearamidopropyl Dimethylamine, Stearyl Alcohol, Quaternium-18, Benzyl Alcohol, Cetearyl Alcohol, Hydroxypropyl Guar, Parfum, Bis-Aminopropyl Dimethicone, Oleyl Alcohol, Glyceryl Stearate, Citric Acid, Polysorbate 60, EDTA, Limonene, MagnesiumNitrate, Aloe Barbadensis Leaf Juice, Macadamia Ternifolia Seed Oil, CI 19140, Methylchloroisothiazolinone, MagnesiumChloride, Methylisothiazolinone, CI 17200, Ascorbic Acid, SodiumBenzoate, SodiumSulfite, PotassiumSorbate

Ce qu’en dit la marque : Finis les matins à se prendre la tête avec ses cheveux ! Notre formule spéciale, à l’huile de noix de macadamia d’Australie, aide à hydrater et adoucir les cheveux.

Ce que j’en dis : Amoooooooooooooour ! C’est la première gamme que j’ai testé et celle qui m’a fait craquer sur la marque. La bonne odeur de malabar et surtout la douceur et la brillance des cheveux quand on l’utilise c’est que du bonheur. L’odeur parfume les cheveux un bon moment et les cheveux restent doux pendant trois jours sans soucis. Je m’en suis aussi servie en mode « no poo » c’est-à-dire qu’au lieu de me faire un shampoing, je me lavais les cheveux avec cet après-shampoing et c’était vraiment très bien aussi. Les cheveux ont l’air hydraté sans être gras. Bref, j’ai vraiment aimé ce produit.

Frizz Miracle

Aqua Cetyl Alcohol Stearamidopropyl Dimethylamine Stearyl Alcohol Quaternium-18 Parfum Benzyl Alcohol Cetearyl Alcohol Hydroxypropyl Guar Bis-Aminopropyl Dimethicone Oleyl Alcohol Glyceryl Stearate Citric Acid Polysorbate 60 EDTA Propylene Glycol Limonene Linalool Magnesium Nitrate Aloe Barbadensis Leaf Juice Eucalyptus Dunnii Leaves Extract Eucalyptus Acmenioides Leaves Extract DMDM Hydantoin Methylchloroisothiazolinone Magnesium Chloride CI 42090 Methylisothiazolinone CI 19140 CI 17200 Ascorbic Acid Sodium Benzoate Sodium Sulfite Potassium Sorbate

Ce qu’en dit la marque : C’est pas génial quand tout roule comme on veut dans la vie ? Et pourquoi on n’y arriverait pas avec les cheveux ? Notre formule à l’extrait de feuilles d’eucalyptus bleu d’Australie, aide à lisser les cheveux rebelles et à contrôler les frisottis.

Ce que j’en dis : J’ai pris cet après-shampoing car depuis que j’ai arrêté le henné, j’ai des frisottis qui poussent de partout sur les bords du cuir chevelus. Et je n’ai rien à redire non plus, il fait parfaitement son job. On ressort avec des cheveux assez lissés. Franchement, j’ai été satisfaite de ce produit comme des trois précédents.

Sauf que…

Au bout d’un moment, j’ai commencé à sentir une gêne. Mon cuir chevelu me démangeait et me re-démangeait. J’ai d’abord cru que j’avais des poux (le plaisir de travailler avec des gaminots). J’ai fait mon super masque anti-poux et j’avais rien. C’est pourquoi j’ai fini par soupçonner mes nouveaux produits pour cheveux d’amour. Je les ai donc arrêté et ça me démangeait moins. Je conclus donc que ces shampoings m’ont complètement irrités le cuir chevelu. Depuis que je les ai arrêtés, ça va mieux. Il faut croire que je ne supporte vraiment les shampoings conventionnels et je suis dégoutée car Aussie me faisait de très beaux cheveux. Mais vu que mon médecin m’a diagnostiqué un eczéma du cuir chevelu, je vais trouver (j’ai déjà trouvé en fait) des shampoings plus doux ! Voilà, ceci est ma déclaration officielle de stoppage de toute tentative de retour aux shampoings conventionnels.

Néanmoins, si vous n’avez pas le cuir chevelu sensible, je vous conseille vivement cette marque qui allie plaisir et efficacité. Les shampoings et après-shampoings sont au prix de 7€ le flacon. On peut les trouver à Monoprix mais j’en ai aussi vu à Carrefour donc regardez bien 😀

Vous avez testé Aussie ? Qu’en avez-vous pensé de votre côté ?

Sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

Arrêt du henné, poux, pellicules : le point cheveux glamour

Bonjour-bonjour,

Ca faisait un moment que je n’avais pas fait de point cheveux, surtout depuis que j’ai arrêté le henné, en mars à peu près. J’ai arrêté parce que, comme chaque fois que j’atteins un but niveau cheveux, j’ai tout de suite envie d’autre chose. Dans cet article, je vous expliquais comment j’étais arrivée à ma couleur idéale grâce au henné. Deux jours plus tard, je me renseignais sur comment me décolorer les cheveux pour obtenir une couleur plus vive xD Je n’ai pas encore sauté le cap, rassurez-vous, mais ce n’est pas pour autant que j’ai repris ce soin colorant qui faisait tant de bien à mes cheveux.

Comme vous le savez, dans le cadre de mon service civique, je travaille tous les soirs avec des enfants. Et à cause de cela, un mois après mon arrêt du henné, j’ai eu affaire à ma troisième psychose (première les araignées, deuxième les yeux) : les poux. Le henné protège des poux puisqu’ils ne peuvent pas s’accrocher dessus. Mais là un mois après, j’y craignais vraiment, surtout après qu’une petiote m’aie fait un gros calin, tête contre tête et m’aie dit ensuite « je ne devrais pas faire ça car j’ai des poux ». Aaaaah.

Bran-le-bat-de-combat, le soir je sors le masque naturel anti-poux (super recette que vous pouvez noter) : huile de ricin (c’est hyper gluant donc ça coince les poux) + une autre huile végétale (pour moi c’était avocat) + huile essentielle de lavande (arme anti-poux par excellence) + huile essentielle de tea tree (ça marche bien aussi). On met ça sur les cheveux, on masse, on embobine tout dans le cellophane. Un bonnet par dessus pour tenir chaud la nuit et maintenir le cellophane et voilà. Le lendemain on se lave bien les cheveux, on passe le peigne et c’est marre. De mon côté, j’en ai trouvé un, de pou. Et parce que je suis psychotique, je l’ai fait trois jours de suite ce masque. Une semaine après, je me retrouvais avec des pellicules, BONHEUR ! (J’en n’avais pas eu depuis le collège). Donc une fois ça suffit le masque anti-poux.

Bref, je devais redonner de l’équilibre à mes cheveux. Et c’est là qu’un Oggy et les cafards sauvage apparaît :

Point cheveux - les shampoings

Premier traitement : les pellicules avec le Shampooing au myrte de Klorane. (J’écris jamais shampoing avec deux « o » O_o). Les shampoings Klorane ne sont pas les plus nickels en ce qui concerne la compo mais ceux que j’ai testé m’ont donné satisfaction. Voici sa compo prise sur les Beautés-Testent :

Water (Aqua), Sodium Laureth Sulfate, Polysorbate 20, Dihydrogenated Tallow Phtalic Acid Amide, Ceteareth- 60 Myristyl Glycol, Lauryl Betaine, Myrtle Extract (Myrtus Communis), Decyl Glucoside, Zinc Pyrithione, BHT, Caramel, Fragrance (Parfum), GREEN 3 (CI 42053), Sodium Hydroxide.

Beaucoup de tensio-actifs, ce qui se retrouve dans l’utilisation : maintenant que mes cheveux se sont normalisés il me décape pas mal. En revanche, je n’ai plus aucune pellicule et mes racines sont moins grasses. Donc au lieu de faire mon shampoing tous les deux jours, je le fais maintenant tous les trois jours. Ce qui est aussi un point très positif pour moi. Le précédent shampoing Klorane que j’avais acheté, celui à la quinine (qui renforce le cheveux et empêche le chute) avait déjà rempli cette fonction en plus d’être efficace sur la force de cheveux. Pour ce shampoing à la myrte, je vous le recommande une fois par semaine maxi 🙂

Deuxième traitement : le shampoing soin réparateur à la rose de Lavera. En shampoing d’alternance au Klorane, je voulais un shampoing plus doux et bio. Après beaucoup de recherches et de réflexion, j’ai jeté mon dévolu sur ce shampoing de Lavera, marque que je connaissais de nom mais sans plus. Ses promesses : fonction protectrice des cheveux et douceur, brillance et résistance. Pour moi ce sont clairement quatre promesses tenues. Mes cheveux sont très doux, ils brillent et ont l’air en bonne santé. L’excellente odeur de rose ne gâche rien. Voici la compo :

Water (Aqua), Sodium Coco-Sulfate, Lauryl Glucoside, Betaine, Sea Salt (Maris Sal), Rosa Damascena Flower Water*, Prunus Persica (Peach) Fruit Extract*, Triticum Vulgare (Wheat) Germ Extract*, Oryza Sativa (Rice) Extract*, Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Seed Extract*, Avena Sativa (Oat) Straw Extract*, Olea Europaea (Olive) Fruit Extract*, Glycine Soja (Soybean) Germ Extract*, PCA Glyceryl Oleate, Disodium Cocoyl Glutamate, Sodium Cocoyl Glutamate, Hydrolyzed Corn Protein, Hydrolyzed Wheat Protein, Hydrolyzed Soy Protein, Leuconostoc/Radish Root Ferment Filtrate, Sodium Hyaluronate, Citric Acid, Lactic Acid, Tartaric Acid, Sodium Phytate, Alcohol*, Fragrance (Parfum)**, Citronellol**, Geraniol**, Linalool**, Limonene**, Citral**, Benzyl Benzoate**, Coumarin**

Elle est excellente comme vous pouvez le voir. Les ingrédients les plus gênants sont à la toute fin de la liste donc pour moi c’est un sans faute.

L'oleo silk

Soin complémentaire du cheveux : L’Oléo silk de De Novo. Je n’aime pas beaucoup les après-shampoings et les masques que l’on fait aussi après le shampoing. Par contre j’ai une vraie affection pour les bains d’huile avant shampoing. Et particulièrement, grâce à Ma Boîte à Beauté, j’ai pu apprécier l’Oleo Silk de De Novo dont on nous parle fort souvent en blogosphère. Mon utilisation : je la pose sur mes longueurs trente minutes avant mon shampoing et je la tiens au chaud pour qu’elle agisse.

Ses promesses : Revitalise profondément la fibre capillaire, prévient et traite la dévitalisation des pointes. Apporte une touche d’éclat à la coiffure. Apaise la sensation de sécheresse du cuir chevelu. Le crédo de De Novo c’est une composition aussi naturelle que possible. Ici nous avons donc de l’huile de sésame, de l’huile de macadamia et d’autres actifs végétaux.

Si cette huile ne m’a pas satisfaite en utilisation après-shampoing (j’ai trouvé qu’elle regraissait mes cheveux), en revanche le résultat m’a complètement séduite en utilisation avant shampoing. Les cheveux sont d’une douceur à avoir le tournis, ils brillent et ils sentent bons. A moi d’être plus assidue dans mon utilisation pour avoir des résultats sur le long terme notamment sur mes pointes.

Point cheveux - le résultat(J’ai l’impression d’être les frères chevelus dans les Fous du volant sur la photo de gauche).

Comme on le voit bien, au niveau des pointes c’est pas du tout ça mais comme je le disais, je ne m’en occupe pas assez souvent. Ce que l’on peut noter en revanche c’est que la couleur de mes anciens hennés n’a pas ternie d’un poil. Que la brillance est là et que je n’ai plus de pellicules. Et je vous assure que mes cheveux sont doux, si si !

Ces deux shampoings m’ont donc bien aidé à retrouver un équilibre capillaire. Si je ne les rachète pas après les avoir fini, c’est uniquement parce que je n’ai plus de pellicule pour le premier et que je veux tester la gamme Aménaide pour le second. Je vous tiendrais au courant 😀

Vous connaissiez ces shampoings ? Lesquels utilisez-vous ?

Sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment devenir accro aux poudres : les 5 pièges

Bonjour-bonjour !

Aujourd’hui, je reviens pour une confession : je suis accro. Ca m’est tombé dessus comme ça. C’est une amie, Anna Blood pour ne pas la citer, qui m’a lancé dedans. J’ai commencé doucement, juste la poudre, sans mélange au début. Puis je suis entrée dans un groupe et là ça a été l’escalade. Il n’y avait plus que la poudre de base, il y avait aussi tous ce qu’on pouvait y ajouter pour faire des mélanges toujours plus détonnants avec des effets fascinants. J’ai cédé et je vous explique comment j’y suis arrivée.

Des poudres colorantes

1/ Trouver un bon fournisseur

Le fournisseur, c’est la base de tout. Pour éviter d’être déçu, autant partir sur de la poudre pure, sans additifs cracra (sodium picramates) comme on pourrait les trouver dans n’importe quel supermarché. C’est important, surtout si on a envie de repartir sur autre chose de moins naturel ensuite. Bref, s’il existe un certain nombre de boutiques de hennés et de poudres naturelles, la mienne, c’est Hennés et soins d’ailleurs.

2/ Choisir l’effet voulu (la couleur quoi !)

Henné d'Egypte

Moi ce qui me branche, c’est le rouge et le roux. Mais surtout le rouge. Du coup, je me suis promenée sur la boutique et j’ai sélectionné les hennés les plus suceptibles d’arriver à ma couleur : le Yemen, le Jamila et l’Egypte. J’ai très envie d’essayer le Nupur aussi qui vient d’arriver et qui produit ces effets. Pour un rendu plus foncé, n’hésitez pas à choisir le Rajasthan et pour le roux, le Tazarine semble bien. Il existe aussi du henné blond et du neutre (absolument aucune coloration avec).

3/ Vous reprendrez bien un peu de nuances en plus ?

Infusion hibiscus

C’est vraiment ce qui m’a rendu accro. Au début, je mettais de l’eau chaude dans mon Yemen, je le posais 5h et je rinçais. Ca faisait des reflets mais sans plus. C’était pas vraiment un plaisir. Mais depuis, j’ai fait connaissance avec les poudres colorantes et différentes techniques de repos. En réserve j’ai de l’hibiscus, du paprika, du quinquina rouge et du rhapontic. Les trois premiers pour le rouge et le dernier pour éviter que le henné fonce trop. Ma technique du moment, je mouille un mélange de henné du Yemen et du Jamila à l’eau bien chaude jusqu’à obtenir une pâte style purée, je laisse refroidir. Je mets la nuit au congélateur (ça développe les pigments rouges) puis je sors le henné et le laisse décongeler près du radiateur. Je fais mon infusion d’hibiscus (une cuillère à soupe de poudre dans un fond de casserole d’eau bouillante), je laisse refroidir. Puis je rajoute l’infusion, un peu de paprika en poudre et un peu de rhapontic dans mon saladier.

4/ Les soins pour encore plus d’effets !

Les soins pour mes cheveux

Deuxième révolution qui a fait que je suis devenue accro aux poudres : les soins que j’ai rajouté à mes hennés. C’est à mettre au dernier moment comme les poudres colorantes. Pour 100g de poudre, j’utilise une cuillère à soupe de glycérine végétale et c’est juste magique ! Avant, mes cheveux ressortaient assez secs et rêches de mes hennés, et avec la glycérine, ils sont juste tous doux et en excellente santé. Et ce pendant longtemps. J’en suis folle. J’ajoute aussi de l’huile essentielle de Niaouli qui a énormément de propriétés, anti-bactériennes notamment. Elle aide aussi beaucoup à masquer l’odeur du henné qui peut rester très longtemps. Et la provitamine b5 est aussi un excellent actif pour des cheveux en bonne santé.

5/ Appliquer et admirer le résultat !

Ma belle pate

Regardez-moi cette fabuleuse pâte, on dirait une pâte de gâteau ! (Commentaire de mon chéri : « C’est cool d’avoir du caca dans un saladier »). La glycérine donne un fini brillant trop jolie et le côté velouté rend hyper agréable à appliquer. N’oubliez pas les gants quand même 🙂

Turban de cello

Pendant 4h, je prends la sexy-attitude-cellophanée !

Et le résultat tant attendu :

Reflets

Je suis en amour ! J’ai des reflets rouges avec le henné, roses grâce au hibiscus et au soleil c’est vraiment magique (j’ai pas pus prendre de photos mais quand je vois mes reflets au soleil, j’arrive pas à m’en détacher tellement je suis fascinée).

Je me limite à un henné par mois, surtout pour ne pas trop incommoder mon chéri trop souvent mais la vérité c’est que j’adore. J’adore avoir mon henné sur la tête et j’adore attendre le résultat et admirer les reflets ensuite. Bref je suis accro aux poudres, et vous ?

Sioux mes chouchous <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Tell me more !

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OKAY !" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer