Browsing Category

C’est en faisant n’importe quoi que l’on devient n’importe qui

Rémi Gaillard, sort de cette rubrique. Vous l’aurez compris, ici c’est la catégorie fourre-tout

2014 et deux ans de blog : un petit bilan :)

Bonjour-bonjour,

Article typique des blogueuses de nono : les bilans de l’année. J’adore ce genre d’exercices parce que je trouve ça amusant de se remémorer tout ce qui s’est passé dans une année. C’est de la douce nostalgie en barre et un moyen de tirer du positif quand on se dit que la situation n’est quand même pas très brillante. J’ai décidé, histoire d’être organisée pour une fois, de classifier par catégorie 😀

BEAUTÉ

En matière de produits beauté, l’année a été riche en découverte. Normal avec ma décision de me tourner vers le layering et les cosmétiques asiatiques. Vu que je partais de rien, je ne pouvais que découvrir. Parmi mes coups de coeur de cet année, je place en première place ex-aequo la protection solaire Perfect milk spf 50 PA+++ de Kao Bioré et la Precious any cushion mineral d’Etude House. Le premier dont je me sers tous les jours m’apporte une protection solaire sans faille et matifie ma peau de façon parfaite pour une journée : que demander de plus quand on est pâle comme la porcelaine et qu’on brille ? Rien ! J’ai carrément un poids de moins dans mon esprit depuis que j’utilise cette crème. Le second, la cushion dont on va vous rebattre les oreilles en 2015 c’est pour moi le meilleur outil teint jamais vu. Pratique, facile d’utilisation et efficace pour avoir une belle peau unifiée. J’en redemande.

Cette année m’a aussi permise d’affiner la connaissance que j’ai de ma peau et de mieux déterminer ses besoins. Je vous en reparlerai début 2015 avec un nouveau billet routine. J’adore prendre soin de ma peau tous les jours et je ne me vois pas revenir en arrière. En matière de soin, je retiens en particulier mon huile Re:cipe à la rose et mes lotions Ünt. Pas encore trouvé mon serum parfait, mais je ne désespère pas 😀 (Et puis les crèmes ça dépend des saisons ^^).

Mon coup de moins bien cette année, c’est bien sûr mon échec total avec la Hitachi Hada crie. Je n’ai absolument pas réussi à intégrer ma machine à ions dans ma routine de façon satisfaisante malgré les beaux effets que j’ai eu sur le court terme. Il faut savoir reconnaître quand quelque chose n’est pas fait pour soi. C’est le cas pour ma Hada mais au moins, elle a fait un autre heureuse 🙂

CULTURE / LIFESTYLE

Cette année a été la renaissance de mon intérêt pour la culture asiatique. Encore une fois, c’est à la blogo que je le dois. J’ai découvert plein de merveilleux blogs, une partie est dans ma Blog roll. L’autre sont des découvertes plus ou moins récentes. Des blogs de cuisines asiatiques, des blogs de découvertes touristiques et culturelles de l’Asie. C’est là que toute la notion de partage prend son sens. Merci de me faire voyager tout le temps !

Cette année, j’ai donc lu Kokekkoko, un livre de dessinateurs qui racontent leurs expériences au Japon. J’ai découvert de nouveaux groupes de musique. Et aussi de nouvelles émissions de beauté coréennes. Je me motive même pour regarder des youtubeuses coréennes qui parlent en anglais. Et surtout j’écoute en boucle cette chanson :

(Je vous conseille aussi Lipstick d’Orange Caramel). (Merci merci merci à Gemmei de m’avoir fait découvrir ça :D).

BLOG / VIE PERSO

Le blog a beaucoup changé cette année. Déjà j’ai changé de thème wordpress (je fais des trucs de ouuuuuf parfois). Ensuite, je me suis offert les très bons services de Lily du blog My black mini dress. Je suis complètement amoureuse de ce qu’elle a fait et ça colle tellement bien avec le thème de mon blog que je ne compte pas changer de suite.

Le 12 décembre dernier j’ai donc fêté les deux ans de The Cranky Cocktail. RECORD BATTU. Précédent record : un skyblog d’ado qui avait tenu un an à peu près. J’avais peur d’avoir moins de lecteurs avec mon virage vers les cosmétiques asiatiques mais finalement non, ça va. C’est tellement agréable de pouvoir écrire et partager. Je crois que je ne pourrais plus m’en passer maintenant. Le blog grandit doucement. Depuis mai, on arrive à 200 visites par jour, c’est chouette. J’ai eu le plaisir d’atteindre les 100 000 vues sur mon blog fin novembre et de dépasser les 350 abonnés sur Hellocoton (on approche vraiment des 400 là, c’est très stimulant). L’article qui me rapporte le plus de monde est toujours mon article sur la Gelée éclaircissante de Garnier. Sinon sur les articles de cette année, c’est ceux sur le Secret du Poids qui arrivent en tête.

Puisque j’en parle, une des révélations personnelles pour 2014 c’est cette application Le Secret du Poids. Je n’ai pas fait de bilan de six mois surtout par manque de temps mais j’aurais plein de trucs à vous dire. Je pense que ça sera un article très personnel encore une fois. En tous les cas, je suis quand même assez fière de vous annoncez que j’ai perdu 11 kg depuis juin. Piouf ! Je vous en reparlerai plus  bientôt 😀

J’ai aussi confessé ma timidité, et toutes les réactions que j’ai eu m’ont fait chaud au coeur. C’est pas facile pour moi de parler de ça mais j’ai été touchée par les témoignages qui ont suivis <3

Cette année a été un peu spéciale au niveau du travail puisque j’étais en service civique. Je devrais bientôt commencer un CDD. J’espère. Bientôt. (Ca ne dépend plus de moi donc ça m’énerve de ne pas contrôler). J’ai été aussi loin de mon chéri mais c’est ce qui arrive quand on doit trouver du travail. L’amour est toujours plus fort, c’est tout ce qui compte <3

Et 2015 ?

J’ai plein de projets pour l’an prochain, notamment, l’ouverture de ma chaîne sur Youtube. J’ai trop hâte 😀 Va falloir que je mène tout cela de front avec mon blog, je vais jongler haha !

Je veux aller à l’expo Harry Potter à la cité du cinéma. Je veux continuer de perdre du poids. Je veux travailler. Je veux découvrir de nouvelles choses. Je veux que ma peau continue à aller bien. Je veux m’améliorer en maquillage. Je veux le nouveau livre de Fred Vargas. Je veux que tous mes proches obtiennent ce qu’ils veulent. Je veux que vous passiez une très belle année 2015. Et qu’on continue à faire un bout de chemin ensemble. Très bonne fin d’année à tous, vive l’amour <3

Sioux !

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tranche de gifs #10 : Gif horror picture show !

[POST GARANTI SANS ARAIGNÉES]

Bonjour-bonjour,

De tout temps, j’ai détesté l’horreur, les films de – et avoir peur. Les frissons des enquêtes policières, de tortueuses histoires oui (Allez voir Gone girl, c’est un ordre !). Mais des trucs qui font peur non. Ca ne m’a jamais empêché de fêter Halloween. Parfois à ma façon. Parfois non. Ma façon cette année c’est Tranche de gifs qui doit bien se teinter d’horreur parce que c’est la période.

Mon premier souvenir d’Halloween

Dans mes souvenirs, mes premiers Halloween c’était avec le centre de loisirs, on allait faire le tour du village avec plein d’enfants (tous déguisés !), chacun notre secteur. En arrivant les animateurs mettaient tout en commun et répartissaient pour que chaque gaminot reparte avec ses bonbons. Et franchement on était gâtés !

Mon Papa, ma soeur et moi prêts pour la séance de ciné d’Halloween

Mon Papa et ma soeur du milieu étaient toujours déguisés en fantôme et moi en sorcière. C’était trop cool le ciné était en mode « hanté » et les films correspondaient à la thématique. C’est là que j’ai découvert Tim Burton avec l’Etrange noël de Mr Jack ^^

Quand, au collège, avec mes copines, on a décidé de se faire une soir Halloween avec les films du même nom

Pendant le film

Quand on me demande comment ça va après les films

Quand, une fois couchées, prêtes à dormir, un bruit bizarre se fait entendre

(C’était le bruit de la cassette qui sort toute seule du magnétoscope)

Un peu plus vieille, mes nouvelles façons de fêter Halloween (ou de supporter Halloween, aux choix)

Ma soeur (toujours la même) quand je parle d’aller voir un film qui contient trop d’araignées/d’horreurs concernant les yeux/d’horreurs tout court

(Précision, c’est ma petite soeur. Mais c’est un peu ma grande soeur quand même).

Les films que je n’aurais pas dû voir car je savais que ça allait me traumatiser

Paranormal Activity (Même une seule scène ça suffit à me marquer à vie. J’avais déjà peur du noir avant mais depuis… Stade supérieur)

Psychose (y’a toujours ce moment où je suis dans ma douche où je me dis « putain pas de psychopate pitié ! »)

Quand on me propose de voir un film d’horreur désormais

Un peu court mais je ne suis pas une spécialiste d’horreurs et tout car je déteste ça. (Bravo à toutes les filles qui ont fait de superbes make-up d’Halloween mais j’avoue que vous m’avez faite flipper ^^). J’ai donc aussi tenu à m’éviter mes phobies en gifs (je peux pas je peux pas je peux pas !). J’ai hâte de voir vos participations pour savoir quelle est votre relation avec Halloween et les choses qui font peur ! En espérant ne pas avoir peur en les voyant xD

J’ai hâte d’être au prochain Tranche de gifs puisqu’on va parler de quelque chose que j’adore : les séries télé ! Pour tous les renseignements sur Tranche de gifs, c’est ici. N’hésitez pas à participer quand vous voulez 😀

Sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

[TAG] Trucs et astuces pour… Me Tuer *Rire diabolique*

Bonjour-bonjour,

L’autre coup, j’ai découvert trois cent mille ans après tout le monde la chaîne d’Horia, Un Monde au féminin, sur Youtube. J’ai plutôt accroché car sa bonne humeur et son dynamisme sont communicatifs, j’ai trouvé son vlog intitulé « Le collège, première fois, l’adolescence… » assez pertinent. Ayant moi-même souffert à cette période, si quelqu’un avait pu me dire tout ça à ce moment là, ça m’aurait surement aidé. Bref, une belle surprise qui parle à ses abonnées les plus jeunes je pense ^^ Mais pour le coup, ce que je lui ai piqué, ça n’a rien à voir : j’ai trouvé sur sa chaîne un tag rigolo qui s’appelle « Me tuer » (créé par Alexandre Calvez).

Montage me tuer

Comment ça se présente ? Je réponds à des questions sur tout ce que je déteste et à la fin ça vous donne la recette pour me tuer. Prêts à prendre des notes 😀 ?

1) Quel est le plat que tu détestes le plus ?

Un de mes aliments le plus détesté s’il en est c’est le chou. Donc dans mes plats détestés, on retrouve tout ce qui est à base de choux. Donc choucroute, donc choux fleurs à la crème. Donc potage Dubarry. Pas booooon. C’est vraiment une des vraies choses que je ne veux pas manger car je déteste ça.

2) Quelle est la personne que tu détestes le plus ?

En vrai, les personnes que je déteste le plus sont des personnalités politiques actuelles. Mais comme je n’ai pas envie d’afficher mes opinions très tranchées ici, je vais me venger sur cette personne. Et encore, je dis personne parce que je suis gentille. Parce que pour moi, Miley Cyrus est descendue en dessous de l’humanité, c’est une sorte de morceau de viande (et je trouve ça méchant pour la viande). Que dire à part que sa vulgarité me sort par les yeux. Je comprends même pas qu’on puisse vraiment vouloir vivre comme ça. Elle me donne envie de vomir. Je ne l’aime pas. (Si on pouvait lui couper la langue… :D).

3) Quelle est la musique que tu détestes le plus ?

Je n’aime pas le rap, ça me gonfle assez. Un petit Eminem ça fonctionne bien. Mais je trouve les rappeurs français particulièrement… Désespérants. (Je dis ça mais j’écoute pas plus du rap américain). Pour ça pourrait être intéressant si ça passait un vrai message. Seulement, quand j’écoutais Skyrock (ceci est une confession), c’était au moment de la première sortie de 109 Rap R’n’B et donc j’ai connu par coeur les premières chansons de la Fouine. Et quand je pense à son premier tube « G des tasses »… Comment dire… Je reviendrais en arrière pour m’empêcher d’écouter ça.

4) Quelle est la situation que tu détestes le plus ?

Je déteste quand j’ai un truc de prévu et qu’on m’annonce au dernier moment que ça va se passer autrement. Ou que quelque chose s’incruste au dernier moment. Je suis pas à l’aise avec les changements de dernières minutes. Ca me fait un sacré coup de stress et je vais être énervée pendant tout le truc.

5) Quelle est l’odeur que tu détestes le plus ?

Ca a été compliquééééé. Y’a plein d’odeurs que j’aime pas et du coup, pour en trouver une que je n’aime pas, c’était coton. Je ne fume (j’en suis incapable, ça me flingue trop la gorge). Du coup rien que la fumée, l’odeur puis ensuite l’odeur de tabac froid, ça me dégoute. Surtout la façon dont ça accroche aux vêtements et tout. Donc c’est mon choix d’odeur la plus détestée.

6) Quelle est le comportement que tu détestes le plus ?

Le comportement que je déteste le plus, c’est l’ignorance sous toutes ses formes. Je déteste que l’on m’ignore et avoir l’impression que je n’existe pas. Quand je parle, je veux qu’on m’écoute. Et puis je déteste aussi l’ignorance crasse. Celle des gens pas éduqués, qui conduit à des comportements de débilos.

7) Quel est le vêtement que tu détestes le plus ?

AAAAAAARGH ! Mais quelle idée franchement ? Quelle idééééééée d’inventer un costard bermuda ? JE DETESTE. Je trouve ça immonde. C’est parfait pour un clown par contre je trouve ^^

8) Quel est l’endroit que tu détestes le plus ?

N’importe où, n’importe quand (Shakira sort de ma tête), mais quand même particulièrement dans les files d’attente style gare, la Poste, Caf, Impôts, je déteste être dans une file d’attente. Parce que t’as toujours le gamin qui pleure, la meuf qui passe trois ans au guichet pour poser 150 questions sans rapport, le mec alcoolo qui comprend rien, l’étranger qui ne comprend encore plus rien. On est debout, on piétine, ça me fatigue et ça me fait mal au dos. C’est mon cauchemar ^^

Et voilà, vous avez tout ce qu’il vous faut pour me tuer subrepticement. Pour résumer, « alors que je piétine dans une file d’attente alors que j’avais autre chose de prévu avant, Miley Cyrus en costard bermuda passe devant moi comme si j’étais pas là, elle pue le tabac froid et écoute la Fouine à fond. Puis pour m’achever, elle me force à manger du chou ». Et là… C’est le drame, je décède. Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip.

J’espère que ce tag vous a plu, je vais taguer deux-trois blopines mais si ça vous dit de le faire, n’hésitez pas 😀 Jo3Jeans, CoralieBeautyBlog et Bull’Elodie <3

Sioux très vite <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

De la timidité, un combat de tous les instants

Bonjour-bonjour,

Je l’avais sans doute évoqué, en passant, mais je suis une ancienne grande timide. Et encore, quand je dis grande, je devrais dire maladive. Je ne voulais pas en parler en détail parce que je pensais que c’était passé et que ce problème ne m’embêterait plus à l’avenir. Sauf que finalement, je retombe dedans, régulièrement. Je ne m’en rends même pas compte mais je me bloque, je me ferme et je m’empêche de faire des choses. Donc je prends les choses en main et je vous en parle. A toutes les timides : c’est possible de s’en sortir.

2012248691.01.LZ

Je ne sais pas comment ça a commencé. Aussi loin que je m’en souvienne, je ne participais jamais en cours. J’ai toujours beaucoup rougi en prenant la parole en public. Mais en primaire, je n’avais pas pour autant de mal à aller vers les autres. J’ai commencé le théâtre à l’âge de 5 ans, parce que ça me faisait rêver.

C’est au collège, moment du jugement des autres, où le moindre faux pas est fatal, que j’ai commencé à me renfermer. A ne plus être sûre de moi sur rien. A partir de là, mes relations amicales allant d’échec en échec, mon refuge c’était le théâtre, des relations virtuelles (spécial dédi au chat Caramail), Harry Potter et des tonnes de livres. Plus question d’aller vers les autres, je n’en avais plus besoin.

J’ai toujours fait le distinguo entre le théâtre et la réalité. Monter sur scène me stressait mais je n’en ai jamais eu peur. Pas de problème pour m’adresser aux autres. Finalement, le théâtre ne m’a jamais permis de dépasser ma timidité.

Au lycée, j’ai laissé les autres venir vers moi. J’ai eu des relations amicales vraiment fabuleuses, qui durent encore. Mais en dehors de cela, toujours pas la possibilité d’aller vers des gens dans un autre environnement.

thérapieRien n’a vraiment évolué, jusqu’en 2009 où j’ai vraiment été confronté au gros du problème lors de ma formation en école de journalisme. Toujours incapable de parler en public sans rougir, bafouiller, me planter dans ce que je veux dire et d’aller vers des gens. (Je ne sais même pas comment j’ai réussi à passer l’entretien d’admission d’ailleurs). Ne pas aller vers les gens quand on est journaliste, c’est un vrai problème.

Là, j’ai pu me voir telle que j’étais. Repoussant un coup de téléphone jusqu’à ce que ce soit la limite de la nécessité (je regarde le téléphone, il me regarde, je le regarde, il me regarde, je détourne les yeux, écœurée par ma lâcheté). N’allant parler qu’à une seule personne dans tout un reportage (mode journaliste pot-de-colle) (une c’est déjà bien après tout). Oubliant la moitié des informations, les noms de famille par exemple (oubliant parfois volontairement pour ne pas faire « indiscrète »).

Ca a été un vrai handicap lors de mon premier stage. D’ailleurs, l’année suivante, la confiance de l’entreprise n’était pas là. Pourtant, le stage m’avait déjà changée et ma deuxième année de journalisme m’a fait aussi progresser. Et c’est là que j’ai eu mon deuxième stage qui pour moi a été le déclic et la chance de ma vie. Dans le stage précédent, j’étais en équipe, le journal ne dépendait pas de moi. Dans celui-là, j’étais seule, si je ne bougeais pas, j’avais une page blanche dans le journal. Y’avait plus de combat de téléphone qui soit, j’ai dompté ce problème. J’ai appris à aller vers les gens, les emmerder jusqu’à ce qu’ils me répondent. J’ai interrogé des personnes connues, dont quelques unes en ANGLAIS. Mon corps était terriblement stressé mais moi et mon état d’esprit sommes devenus extrêmement conquérant. Plus rien ne peut me résister.

Donc j’ai changé, je vais vers les autres, je n’hésite même plus à demander un renseignement à quelqu’un dans la rue, quand j’ai un appel à passer je le passe. Je me demandais si ça se voyait ce changement. Et un de mes profs de journalisme m’a dit que j’étais très différente par rapport à mon arrivée à l’école. Parfait ! (En même temps rien que le fait que j’en parle avec un prof était déjà une preuve). Et là, je me dis que tout va bien, que je n’ai plus à m’inquiéter.

Et au début de l’année, à l’occasion d’un casting pour un jeu télévisé (j’adore faire ça, je suis jamais prise mais c’est toujours un bon moment), je me suis rendue compte que je n’en étais pas sortie. Il a fallu prendre la parole devant une cinquantaine de personnes. C’est là que j’ai parlé trop, trop vite, trop rougissante. C’est d’un frustrant ! Je me suis dit « 11 ans de théâtre, trois ans de journalisme et je suis toujours infoutue de parler en public, c’est nul, nul, nul ». C’est mon prochain défi d’ailleurs, car je n’ai plus peur de parler en public. Enfin certainement que si vu que j’en suis incapable. Mais en tous les cas, j’ai ENVIE de pouvoir parler en public. Donc faut que je travaille.

Je pourrais arrêter mon article sur cet élan. Mais, je me suis rendue compte dernièrement que j’avais reproduit ma timidité maladive sur la blogosphère. Comment c’est possible bon dieu ? Comment on peut être timide sur internet alors qu’on est tranquille derrière son écran ? Mystère. Le fait est, toutefois, que je me suis bloquée. Je ne pouvais pas laisser de commentaires à sur mes blogs préférés, ceux que j’adore. Juste impossible, cette idée me bloquait vraiment. Par peur de ne pas être à la hauteur de l’admiration que je leur porte sans doute. Maintenant ça va, je les commente, je les interpelle même parfois, je me suis décomplexée à ce sujet. Mais j’ai vraiment été choquée de me rendre compte que j’avais pu reproduire ce schéma de timidité sur internet. Donc je me dis que c’est vraiment un combat à mener tout le temps pour mettre à bas ma timidité.

Si je devais donner quelques conseils à celles qui n’arrivent pas à s’en sortir :

– Lancez-vous des défis quand vous le sentez (aller demander l’heure, une indication).

– Préférez les appels aux sms (commencez avec des personnes que vous connaissez).

– Focalisez-vous sur ce que vous avez à dire, oubliez le reste.

– Vous avez réussi à aborder une personne ? Ne la lâchez pas tout de suite, posez lui des questions.

– Vous rougissez ? Ce n’est pas grave.

– Il n’y a pas de petites victoires sur votre timidité.

Ce n’est pas grand chose mais c’est comme ça, je pense, que j’ai réussi à dépasser ma timidité au fur et à mesure. N’hésitez pas à m’en demander plus, je ne sais pas si j’ai réussi à être suffisamment claire. C’est un sujet qui me tient à coeur car je sais très bien que c’est dur à vivre, je suis de tout coeur avec tous les timides du monde <3

(Et merci à ma blopine d’amour Bull’Elodie de m’avoir convaincue de publier cet article <3)

Sioux <3

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tag – Ma vie en gifs

Bonjour-bonjour,

Il y a quelques jours Léa du blog Et pourquoi pas Léa m’a taguée de son tout nouveau tout frais tag « Ma vie en gifs ». Etraaaange hein ? C’est vrai que les gifs et moi, ça n’est pas une longue histoire d’amûûr. C’est donc avec grand plaisir que j’ai accepté de me prêter au jeu 🙂

 

En quoi consiste ce tag ?

1/ On cite la personne qui nous a tagué [CHECK]

2/ On associe aux cinq mots que la personne nous a donné un gif pour chacun [CHECK]

3/ On donne à notre tour cinq mots différents [CHECK]

4/ On tague 5 personnes 🙂

 

Voici les mots que Léa m’a donné :

– Bonheur –

Nous pour toujours !

– Faiblesse –

La solitude de l’au revoir

– Force –

– Passion –

– Gourmandise –

Alors mes taguées devront répondre par des gifs aux mots suivants : Folie, Rire, Animaux, Peur, Effort.

Et je tague : Bloody Anna, Bull’Elodie, Emotion Wizard, Fedora et Baignoire artistique. Si vous avez un moment, je serais ravie que vous répondiez 😀

Si vous n’êtes pas taguée et que vous avez envie de faire ce tag, c’est free 😀

Sioux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Tell me more !

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OKAY !" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer