Tag : My life in books

Bonjour-bonjour,

Un petit tag, cela faisait longtemps ^^ J’ai découvert ce tag « Ma vie en livre » sur le blog de Smells like rock et, évidement, comme à chaque fois qu’on parle bouquin, je me suis sentie obligée (sisi !) de le faire. J’ai pris mon temps puisque ça fait deux mois qu’il est dans ma barre de favoris et que je me dis « mais quand est-ce que je vais le placer dans mon agenda de ministre de programmation d’articles ? » (Ahem). Bin voilà, c’est un article parfait pour le week-end 😀

 

– Mon prénom en livre

Pour cette première question, je n’ai même pas besoin d’hésiter une seconde. Je m’appelle Juliet. Donc mon livre-prénom est évidement Romeo and Juliet de William Shakespeare. J’en ai soupé depuis que je suis petite du « Il est où ton Roméooooo ? » (DTC !). Ce qui ne m’a pas aidé à aimer ce prénom. Maintenant je l’adore et j’aime qu’il soit orthographié à l’anglaise parce que ça change.

Après avoir été fan (GROS COMING OUT DE LA HONTE) de la comédie musicale de Gérard Presgurvic Roméo & Juliette, je me suis finalement décidée à lire la pièce originale. Et j’ai pu apprécier l’ambiance que sait si bien instaurer Shakespeare. La tension de ses pièces est absolument inégalée grâce à son style. Bref, je suis fière de mon prénom.

– Mon âge

Donc là je dois sortir le 25e livre de ma bibliothèque c’est ça ? Bon, je vais zapper l’étage livres de cuisine pour passer à un étage plus romanesque 😀 Quel bon hasard, je tombe sur :

Vraiment excellent choix. C’est un livre dont je n’ai jamais parlé ici mais pour moi c’est une sacrée référence. La série Doggy bag est à peu près les seuls livre de Philippe Djian que j’ai lu. C’est, si je me souviens bien, une de mes cousines qui me l’avait offert. Je ne sais pas par où commencer pour le décrire. Le postulat de départ je crois c’est que Djian a voulu construire ces livres comme une série tv donc un peu avec les mêmes codes. Comme c’est possible ? Déjà avec une historie très construite : une situation de départ, le train train de deux frères qui tiennent une concession de voitures de luxe. L’un a une aventure avec une mère divorcée d’un fou furieux. L’autre a une vie dissolue. Et soudain un élément de leur passé commun refait surface et redistribue les cartes. Tatatatatatata ! Comme dans une série, on navigue de scène en scène avec des gros suspenses à chaque fin. Je ne saurais que vous recommander de lire ce livre puis d’enchaîner les saisons si cela vous plaît 😀

– Ma région, mon pays

Ma région d’origine, c’est la Basse-Normandie, d’après ce que j’ai pu voir sur ce site, un certain nombre de romans policier (ma catégorie favorite) y ont pris place. Dont plusieurs de Simenon donc je suis ravie de l’avoir appris 😀 Sinon sachez que :

Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire a été édité pour la toute première fois à Alençon (Orne, Basse-Normandie, où j’ai été au lycée) par Poulet-Malassis. Donc la classe 😀

– Ma destination de rêve

HAHAHAHAHA !

Quoiiiii ? J’ai réfléchi à une vraie destination mais une fois que j’ai pensé à celle-là, j’ai pas pu me focaliser sur autre chose. J’ai déjà eu l’occasion de visiter quelques sites du tournage à Oxford, après tout, il n’y a qu’à traverser la Manche pour aller à l’école des sorciers 😀

– Ma couleur préférée

Comme vous le savez déjà, je pense, ma couleur préférée c’est le rouge donc j’ai choisi un livre qui signifie pas mal de choses pour moi. C’est à la fois un de mes surnoms, un livre que j’ai aimé étant enfant et que j’ai redécouvert en Terminale L quand j’ai dû étudier les contes de Perrault :

– Mon meilleur souvenir

Ai-je vraiment besoin d’en parler ? Mon meilleur souvenir, et je l’avoue, une des choses qui a le plus d’importance dans ma vie. Ce n’est pas qu’un livre, c’est :

– Fière d’avoir fini

Il y a deux types de satisfaction. Pendant un grand temps, jusqu’à ce que j’entre en première L, j’étais complètement fermée aux classiques littéraires. Puis j’ai été obligée de m’y mettre et finalement j’ai fait de belles découvertes. Balzac surtout <3 Mais ma plus grande satisfaction, ça a été d’aimer lire l‘Education sentimentale de Flaubert. Parce que j’ai détesté Madame Bovary.

Deuxième satisfaction, avoir réussi à lire un autre livre qu’Harry Potter en anglais. Parce qu’à la base je ne me foule pas avec l’anglais, sauf si ça vaut le coup. Et celui-là, il valait vraiment le coup :

Si vous cherchez des romans au style direct et piquant, je vous recommande sans ambage Zadie Smith. De la beauté met en scène des luttes de pouvoir en milieu universitaire. J’ai adoré <3

Voilà pour ce tag que j’ai eu beaucoup de plaisir à faire, comme d’habitude, je ne tague personne mais si vous décidez de le faire, je serai ravie de vous lire 😀 N’hésitez pas sinon à me dire en commentaire ce que vous auriez répondu à ma place !

Sioux choux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent
Article suivant

5 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Tell me more !

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OKAY !" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer