Là où me mène ma curiosité : Teosyal Pen, l'atout douceur des injections d'acide hyaluronique

Bonjour-bonjour !

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours détesté les piqures. Quand j’étais petite j’ai eu le droit à une infirmière qui a eu du mal à me prendre du sang. Depuis, quand je la croise, je change de trottoir.

Quand on m’a parlé du Teosyal Pen, ça a vraiment éveillé ma curiosité. Et là je sens que je vous parle chinois. Le Teo… quoi ? Le Teosyal Pen consiste a injecter de l’acide hyaluronique sous la peau pour lui redonner du peps, la rajeunir. Vous me direz les injections d’acide hyaluronique c’est plus nouveau que le Botox mais ce n’est pas révolutionnaire. Ce qui change avec cette invention, et vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, c’est la forme.

La particularité du Teosyal Pen est que ce n’est plus une seringue mais une sorte de stylo électronique avec une seringue au bout. Il pèse 41grm. C’est vu comme une solution gagnant-gagnant : c’est mieux pour le médecin car il permet plus de précision dans son geste et mieux pour le patient car il a moins mal, et peut se faire injecter des dosages différents et plus précis.

(Cette photo me fait un peu peur car le visage est trop réaliste mais on peut quand même vachement apprécier la précision de l’injection)

Mardi dernier, JuvaPlus, start up basée à Genève fondée il y 30 ans par Bernard Legrand, organisait un événement pour présenter ce nouveau petit bijou de la médecine esthétique (d’où sont issues les photos). Le Teosyal Pen s’utilise donc sur le visage, le cou et les mains. Et l’avantage de la finesse c’est qu’il permet de réduire les bleus dûs aux injections (oui, il y en a quand même mais ils ne s’étalent pas). Et puisqu’il s’agit d’acide hyaluronique, il n’y a pas de paralysies faciales après les injections.

Selon l’endroit où l’on fait les injections, le temps entre deux injections change. Par exemple, autour de la bouche, il ne faut les renouveler que tous les 9 à 12 mois. (Je dis ‘que’ mais je n’y connais rien en régularité d’injections, ça me semble pas trop).

Bien sûr, il n’est pas question de se procurer le Teosyal Pen pour se faire soi-même des injections. Non non. C’est un acte médical et les médecins qui font usage de ce dispositif ont été formés par Teoxane, avec qui JuvaPlus est associé. Il faut être majeur.

Le prix de la séance peut varier de 100 à 500 euros.

Pour information, voici la composition du produit qui est injecté : molécule d’acide hyaluronique, eau, gélifiant.

Je me suis également enquis de la dangerosité de ces injections : a priori il n’y a pas de risque pour la santé. Mais on m’a précisé que c’était comme tout, si on l’utilise bien et avec modération il n’y a pas de problème.

Je pense que je suis bien renseignée désormais sur les injections d’acide hyaluronique. Il est certain que si jamais je devais en faire, je préfèrerais disposer du Teosyal Pen qui est nettement moins effrayant qu’une seringue classique. Enfin ce n’est pas au programme hein, je ne suis pas riche et les ions de ma Hitachi Hada crie me donne ma dose d’acide hyaluronique et cela me suffit 😀 Mais j’ai trouvé très intéressant de découvrir tout cela. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez visiter leur site : http://injectionendouceur.com/

Sioux mes choux repulpés <3

Cet article a été écrit en collaboration avec la marque, cependant tous les mots présents dans l’article sont les miens.

logo p

sign

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent
Article suivant

2 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Tell me more !

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OKAY !" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer