Music Addict Challenge : Mort trop jeune

Bonjour-bonjour,

Nous voici de nouveau avec le Musci Addict Challenge avec le thème un peu triste mais ô combien inspirant : ils sont morts trop jeunes. Too young to die. Rétrospectivement et comme d’habitude ce sont toujours les mêmes noms qui me reviennent. Donc désolée, ça va surement vous rappeler un ancien MAC, celui où j’aurais voulu naître plus tôt.

Boris Vian est clairement pour moi l’artiste-musicien-chanteur qui est mort beaucoup trop tôt. Et pour cause, il est mort à l’âge de 39 ans.

Il a eu plusieurs vies dans ce court laps de temps que dura sa vie. Son hyperactivité artistique lui cause de nombreux problèmes de santé. Et il sera tout au long de sa vie contrarié par son manque de succès, malgré la reconnaissance de ses paires. Il a écrit des chansons pour Henri Salvador (un album entier : Chansons rock), Magali Noël (Fais-moi mal Johnny) et Philippe Clay.

Boris Vian – Le Déserteur. Cette chanson est l’une de ses plus connues. Il l’a écrite pour protester contre la guerre d’Indochine, une belle chanson pacifiste reprise par beaucoup de chanteurs.

Boris Vian – La Java des Bombes Atomiques. Celle-là c’est ma préférée, je la trouve fabuleuse. Il a écrit les paroles d’abord et son compositeur en a fait une belle java.

Boris Vian – On n’est pas la pour se faire engueuler. Une belle chanson un peu plus subtile que Fuck you de Lily Allen mais qui est là pour dire à peu près la même chose.

Boris Vian – Le code de la route. Une petite dernière chanson qui montre à quel point Boris Vian est un peu foufou et génial en même temps. Il a chanté le code de la route quoi. Qui peut faire ça ?

Bref, il suffit d’écouter les chansons pour comprendre la valeur de cet artiste. Je sais que ses problèmes de santé et son surmenage étaient trop important pour qu’il survive bien longtemps. Mais je ne peux m’empêcher de penser à ce qu’il aurait pu faire s’il avait vécu plus longtemps. Ce qu’il aurait pensé de Mai 68, du retour de De Gaulle. Ce qu’il se serait passé s’il avait pu collaborer avec Brassens (qu’il a encensé dans un article sur son premier album), Boby Lapointe et Serge Gainsbourg (dont il a fort bien défendu le Poinçonneur des lilas).

De son vivant, Boris Vian a fréquenté les plus grands au Collège de ‘Pataphysique (et à Saint-Germain-des-Prés mais je préfère la ‘Pataphysique), Miro, Ernst, Duchamp, Ionesco. Je ne peux m’empêcher de rêver à l’idée d’imaginer tous ces grands cerveaux réunis ensemble. Alors imaginer mes quatre idéaux de la chanson française, Vian, Brassens, Lapointe et Gainsbourg… Mmmh Complètement fou !

Voilà pour mon MAC qui sera peut-être le dernier si de nouveaux thèmes ne sont pas proposés.

Et pour vous, quel artiste est mort trop jeune ?

Sioux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent
Article suivant

15 Comments

  • Génial ton post. Bon je connais tous les morceaux, l’honneur est sauf ! Le « père » de mon copain t’adorerait de connaître ça à ton âge. Je le sais parce qu’il m’aime bien pour les mêmes raisons 😀 En tout cas, c’est bien de voir quelqu’un parler de Boris Vian sur la blogosphère, c’est rare (à part pour parler du film de Gondry). -mon copain chante en entendant la java des bombes atomiques, tout va bien- 😀

      • Ah mais tu n’as pas à t’excuser, j’aime avoir d’autres avis et c’est bien normal qu’on n’aie pas les mêmes références. Je n’ai malheureusement jamais accroché à Jacques Brel. Je lui reconnais sans peine une âme de poéte mais je n’aime pas l’écouter. Quant à Janice, je ne connais pas plus que ça mais je sais ce qu’elle représente et j’ai beaucoup de respect pour ce qu’elle a fait. Bises 🙂

    • Merci c’est trop gentil, j’aurais voulu faire quelque chose de plus construit mais je suis nulle pour expliquer à quel point Boris Vian m’inspire. J’ai connu Boris Vian grâce à mon prof de français de première. On a parlé ‘Pataphysique avec lui et c’est là que j’ai découvert Boris Vian même si je connaissais déjà pour Fais-moi mal Johnny. Quand je m’y suis intéressée, mon père m’a sortie une cassette audio où il avait enregistré toute une journée spéciale que lui avait consacré France Inter lors de l’anniversaire de sa mort. C’était génial. Mais je l’ai perdue depuis et je regrette tellement. C’était génial, il y avait des interviews de lui où il proposait des trucs complètement fou. Bref, je l’adore ! (Par contre, ne supportant pas le casting, j’ai refusé d’aller voir l’Ecume des jours). J’adore avoir la Java dans la tête 🙂

  • ben oui boris vian, j’adore en plus !
    je vois qu’on a les mêmes références avec les plus grands, vian, lapointe, masi brassens n’est pas mon préféré =)
    pourtant tu es toute jeune =)
    bisous

    • Mes parents m’ont toujours fait écouter du Brassens. J’ai découvert Boby Lapointe grâce à des reprises et Vian grâce à mon prof de français de première 🙂 On devrait les enseigner plus souvent.

      Bises 😀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Tell me more !

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OKAY !" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer